Jona Senilagakali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jona Senilagakali
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Premier ministre des Fidji
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
SuvaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Jona Baravilala SenilagakaliVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jona Baravilala Senilagakali (né le 9 novembre 1929 et décédé le 26 octobre 2011[1]), fut le Premier ministre des Fidji du 5 décembre 2006, date du coup d'État du contre-amiral Frank Bainimarama au 4 janvier 2007. Il fut intronisé le jour de la dissolution du Parlement, le 6 décembre. C'était un ancien médecin-chef de l'hôpital des armées. Le premier ministre déposé, Laisenia Qarase, et son épouse furent transportés vers leur île natale, au sud de l'archipel.

Premier ministre des Fidji (2006-2007)[modifier | modifier le code]

Deux jours après sa nomination, Senilagakali reconnaissait que le putsch était « illégal », même s'il était « préférable à l'ancien gouvernement corrompu ». Sur sa nomination, Senilagakali disait qu'il n'avait pas le choix : «  Quoi que me dise [Bainimarama], je le fais ».

À sa nomination au poste de Premier ministre, Senilagakali reçut un accueil particulièrement hostile lors d'une cérémonie de remise de diplômes à la Fiji School of Medicine. Le Fiji Times rapporta qu'un homme dont le nom n'est pas précisé lui dit que sa participation à un gouvernement militaire fantoche était dégradante pour la prestigieuse école. Il partit avant le début de la cérémonie[2].

Bainimarama annonça la démission de Senilagakali le 4 janvier 2007[3] ; le président Josefa Iloilo, dont les pouvoirs avaient été restaurés par Bainimarama le même jour, nomma Bainimarama Premier ministre le lendemain[4]. Senilagakali fut nommé ministre de la Santé le 8 janvier[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Fiji’s first post-coup interim prime minister Senilagakali dies »
  2. (en) « Interim PM gets hostile reception », Fiji Times,‎ (lire en ligne)
  3. (en) "Power restored to Fiji president", CNN.com, 4 janvier 2007.
  4. (en) "Coup leader sworn in as interim Fiji PM", Associated Press (Sydney Morning Herald), 5 janvier 2007
  5. (en) "Fiji swears in new interim government", Radio Australia, 8 janvier 2007.