John Leslie (scientifique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Leslie.
image illustrant  un physicien image illustrant un mathématicien
Cet article est une ébauche concernant un physicien et un mathématicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Différents appareils scientifiques conçus et dessinés par John Leslie[1].

John Leslie, né et mort à Fife, ( (à 66 ans)) est un physicien et mathématicien écossais.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1807 il devient membre de la Royal Society of Edinburgh[2]. En 1832 il devient Sir John Leslie.

Contributions[modifier | modifier le code]

Il est l'inventeur d'un thermomètre différentiel (instrument dont la paternité lui est contestée par Sir Benjamin Thompson, comte de Rumford), d'un hygromètre et d'un photomètre. Le thermomètre différentiel « n'a pas pour but de faire connaître la température d'un lieu, mais la différence de température entre deux lieux voisins[3] ».

Leslie donne en 1802 la première description moderne de la capillarité.

En 1804, il fait une expérience avec un récipient cubique rempli d'eau bouillante. Un côté du cube est de métal finement poli ; deux sont de cuivre mat, et un autre est peint en noir. Leslie montre que c'est le côté noir qui irradie le plus de chaleur, et le côté poli le moins. L'objet est connu sous le nom de cube de Leslie. Il est cette année-là lauréat de la Médaille Rumford.

En 1810 il est le premier à produire de la glace artificiellement (il se sert d'une pompe à air).

Publications (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Éponymie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]