John Fiske

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Fiske (18421901), né Edmund Fisk Green, était un philosophe et historien des États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Influencé par Darwin, avec lequel il a entretenu une relation épistolaire, il s'est intéressé à l'importance de l'enfance dans la culture.

Sa philosophie a été influencée par Herbert Spencer, particulièrement par les vues de Spencer sur l'évolution. Fiske croyait à la supériorité raciale des Anglo-Saxons comme produit de la sélection naturelle, soulignant le fait que les Anglais et les Américains avaient déjà conquis un tiers du globe et avaient été les fers de lance du progrès sous la forme de la démocratie et du capitalisme. Fiske a contribué à la transformation du darwinisme social en racisme.

Avant de devenir écrivain, il a pratiqué le droit. Dans des livres comme Outlines of Cosmic Philosophy (ISBN 0384157807), Fiske projetait de réconcilier la science et les croyances religieuses orthodoxes. Fiske fut un conférencier populaire sur ces sujets à la fin de sa carrière et se tourna plus tard vers les écrits historiques, publiant des livres comme The Discovery of America (1892, (ISBN 1932080422)).

Il a aussi publié Manifest destiny, livre dans lequel il soutient que Dieu a chargé les États-Unis d'une mission dans le monde.

Publications[modifier | modifier le code]

En général[modifier | modifier le code]

Fiske late in life.
  • The Progress From Brute to Man Online Text from the North American Review 1871
  • Myths and Myth Makers (1872) (Online publication)
  • Outlines of Cosmic Philosophy (1874)
  • The Unseen World (1876) (Online publication)
  • Darwinism and Other Essays (1879; revised and enlarged, 1885)
  • Excursions of an Evolutionist (1883)
  • The Destiny of Man Viewed in the Light of his Origin (1884)
  • The Idea of God as Affected by modern Knowledge (1885)
  • Origin of Evil (1899)
  • A Century of Science and Other Essays (1899)
  • Through Nature to God (1899)
  • The Mississippi Valley in the Civil War (1900)
  • Life Everlasting (the Ingersoll Lecture, 1901)

En Histoire[modifier | modifier le code]

The John Fiske Monument, Petersham.
  • The Beginnings of New England (1889)
  • The War of Independence, a book for young people (1889)
  • Civil Government of the United States (1890)
  • The American Revolution (2 vol., 1891)
  • The Discovery of America (2 vol., 1892) (Online publication)
  • A United States History for Schools (1895)
  • Old Virginia and her Neighbors (2 vol., 1897)
  • Dutch and Quaker Colonies in America (2 vol., 1899)[1]
  • Essays, Literary and Historical (1902)
  • New France and New England (1902)
  • A collection of his historical works appeared in 1912 as Historical Works (Popular Edition).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Review: Dutch and Quaker Colonies in America by John Fiske », The Athenæum, no 3767,‎ , p. 7–8 (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :