John Bartram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans mw.wikibase.entity.lua à la ligne 88 : data.schemaVersion must be a number, got nil instead.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bartram.

John Bartram, né le à côté de Darby en Pennsylvanie et mort à Philadelphie le , est un botaniste américain. Linné le considérait comme « le plus grand botaniste du monde[1] ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie[modifier | modifier le code]

John Bartram est né dans une famille de quakers.

Durant des années, Bartram voyage à travers les États-Unis afin de collecter des végétaux, du lac Ontario à la Floride, de la côte Atlantique jusqu'à la rivière Ohio. Il découvre de très nombreuses espèces et expédie régulièrement ses spécimens en Europe, notamment à Linné, Dillenius et Gronovius[Lequel ?]. Vers 1733 commence sa collaboration avec Peter Collinson. Pehr Kalm, élève de Linné, reçoit son aide lors de son voyage en Amérique.

Il fonde le premier jardin botanique des États-Unis, à Kingsessing (en) en Pennsylvanie. Il est l'un des fondateurs, avec Benjamin Franklin, de la Société américaine de philosophie en 1742.

Famille[modifier | modifier le code]

  • Le grand-père de Bartram, John, se maria dans le Derby et émigra en 1682 à Darby, en Pennsylvanie[2], l'année de la fondation de la ville de Philadelphie.
  • Bartram est le père de William Bartram, ornithologue.
  • Il est le grand-père de Thomas Say (1787–1834), entomologiste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Publications en ligne[modifier | modifier le code]

Correspondance[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Honneurs et postérité[modifier | modifier le code]

  • En 1765, George III l'élève au rang de botaniste du roi pour l'Amérique du Nord, poste qu'il conserve jusqu'à sa mort.
  • Bartram était membre de l'Académie royale des sciences de Suède.
  • Il était membre fondateur de la Société américaine de philosophie.
  • Le jardin botanique qu'il a fondé est devenu aujourd'hui le Bartram's Garden[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cité par François Angelier dans Dictionnaire des voyageurs et explorateurs occidentaux, Pygmalion, 2011, p. 94.
  2. AGr, p. 86.
  3. Orthographe modernisée.
  4. Site officiel.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bartram est l’abréviation botanique standard de John Bartram.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI