JmaX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
JmaX
Nom de naissance Yannick Sébastien
Naissance (30 ans)
Yvelines, Drapeau de l'Île-de-France Île-de-France
Activité principale Chanteur, auteur-compositeur-interprète
Genre musical Dancehall, zouk
Instruments voix
Années actives Depuis 2006
Influences Admiral T, Saik, Young Chang Mc

JmaX, né Yannick Sébastien le dans les Yvelines en Île-de-France, est un chanteur et auteur-compositeur-interprète de dancehall et de zouk français.

Biographie[modifier | modifier le code]

JmaX est né dans les Yvelines d'une mère martiniquaise et d'un père guadeloupéen. Ses parents reviennent aux Antilles en Martinique après sa naissance. Neveu de Kolo Barst mais surtout satisfait de ses origines, il découvre l'univers du reggae-dancehall grâce à son grand frère DJ Pepsee[1].

Mais c'est à partir de 16 ans qu'il se met à écrire ses premiers lyrics et fait des freestyles tous les week-end avec ses amis SlaX et Rochman d'où ils fondent le groupe Liberty Crew[2].

C'est en 2011 qu'il se fait connaître avec le son Djooky Dem sur le EDF Riddim de DJ V-Trine ainsi que le son Beau Parleur sur le SME Riddim de Donshorty. En juin 2012, il sort sa première mixtape Xplosion qui cartonne en Martinique avec des sons tels que Djooky Dem, I Salé et Beau parleur. Par la suite, il fera la couverture du premier numéro du magazine Raggadaggazine. En 2013, il revient avec le son Pren'y Cool. En septembre de cette même année, il sort son célèbre titre Fanatique Girl produit par Radix Corporation et dont le clip est réalisé par G-Islands. Son single Fanatique Girl devient son premier gros succès que le label Chabine Prod a décidé de faire un remix zouk en 2014, le Fanatique Zouk Remix édité sur la compilation Les Tubes du Zouk 2014. Aujourd'hui, ce titre a dépassé les 1,1 million de vues sur YouTube. Ensuite, il fait un feat avec MrSM et JT, deux chanteurs du label TruchaGang, sur le single 6H30. On le découvre aussi en freestyle avec MrSM dans les studios de Rise Up Sound.

En 2015, il sort les sons Pretty Gyal, Es Nou Pa Té Two Jenn, Ladjé Kow, An Pa Tou Sèl et Je t'assure.

En 2016, il sort sa seconde mixtape, Reloaded[3], dans laquelle on trouve le tube Laisse-moi t'aimer en featuring avec Stacy. Ensuite, il sort le gros tube Kay La puis un son doux, Différents Styles. En 2017, il sort les titres Milli, Thug épi Gangstè, Atirans, Big Ben et Maman.

En 2018, il sort le clip de son single Dépi sé Mizik. Il est invité par la chanteuse de zouk Nesly sur son tube Baby Doll. Après, il sort sa compile Pull Di Trigger[4],[5] dans lequel on trouve des sons comme Wine up, Passé en lè, Fi dem, Hustle et j'en passe.

Discographie[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2012 - Xplosion
  • 2016 - Reloaded

Compilations[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2013 - Fanatique Girl
  • 2014 - 6H30 (feat. MrSM & JT)
  • 2015 - Es Nou Pa Té Two Jenn
  • 2015 - An Pa Tou Sèl
  • 2016 - Kay la
  • 2017 - Atirans
  • 2018 - Wine up
  • 2018 - Love
  • 2019 - One Shot (feat. DJ Mimi)
  • 2020 - Man a Gyalis

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 2012 - Politik Nai feat. Elji, Toupi, Magic & JmaX - Mad Party
  • 2016 - Stacy feat. JmaX - Laisse-moi t'aimer
  • 2017 - Mel C feat. JmaX - Touch Me (Remix)
  • 2017 - Foxy Myller feat. JmaX - Baladé
  • 2017 - Keros-N feat. JmaX - Lou
  • 2018 - Nesly feat. JmaX - Baby doll
  • 2018 - Lorenz feat. JmaX - Luv Me
  • 2018 - Ken Vybz feat. Kevni & JmaX - Nah fuck with dem
  • 2019 - Yanii feat. JmaX - Dans la peau
  • 2019 - Pon2Mik feat. JmaX - Dis moi oui

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Yannick alias Jmax : « Les rêves valent la peine de persévérer » », sur France Antilles, (consulté le 14 octobre 2018)
  2. [1]
  3. « Jmax – Reloaded (5/9) », sur Sa Ka Fèt Matinik, (consulté le 14 octobre 2018)
  4. « J-MaX écrase tout avec Pull di trigger », sur Hit Lokal.com, (consulté le 14 octobre 2018)
  5. « « PULL DI TRIGGER » : Le nouveau projet de JmaX ! », sur L'Antillais.net, (consulté le 14 octobre 2018)