Jean Dytar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Dytar
Jean-Dytar-555x740.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Jean Dytar est un auteur français de bandes dessinées né en 1980[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Dytar est diplômé de la faculté d'Arts Plastiques de Saint-Étienne[2]. Agrégé d'arts plastiques, il a enseigné une dizaine d'années avant de se consacrer à plein temps à la bande dessinée.

Dans son premier album, Le sourire des marionnettes, il transpose au cœur de l’Iran du XIe siècle une réflexion sur le déterminisme religieux et la liberté humaine et « conte l’histoire d’Omar Khayyâm, qui ne cesse de lutter contre l’aliénation et l’instrumentalisation de la religion »[3]. En 2014, il explore dans La Vision de Bacchus l’univers des peintres de la Renaissance vénitienne.

En 2018 il aborde dans son troisième album, Florida, des projets coloniaux français et anglais en Amérique du Nord au temps des guerres de religion, en s'inspirant de la vie du cartographe et illustrateur français Jacques Le Moyne de Morgues. L'ouvrage s'inspire également de l'histoire des gravures de la Collection Théodore de Bry[4]. La postface est écrite par Franck Lestringant, professeur de littérature de la Renaissance à l’Université Paris-Sorbonne et auteur de nombreux ouvrages sur la littérature des guerres de religion et sur les expéditions pour le Nouveau Monde[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Jean Dytar est scénariste et dessinateur, sauf indication contraire.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Boris Henry, « La Floride, terre française », ZOO,‎ , p. 22.
  • Frédérique Pelletier, « Le sourire des marionettes : les fils de la vie », dBD, no 33,‎ , p. 75.

Liens externes[modifier | modifier le code]