Jean-Bretagne-Charles de La Trémoille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Bretagne-Charles-Godefroy de La Trémoille est un noble français né le à Paris et mort le à Chambéry (ou Aix-les-Bains).

Duc de Thouars (1741), pair de France, prince de Tarente, comte de Laval, de Vitré et de Montfort (il en fut le dernier) et dernier baron de Montreuil-Bellay, il était également brigadier puis maréchal de camp des armées du roi et chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis (1740).

Biographie et descendance[modifier | modifier le code]

Fils de Charles-Armand-René de La Trémoille et de Marie-Hortense de La Tour d'Auvergne, il commence sa carrière militaire avec la guerre de Sept Ans et se distingue au combat de Crevelt (1756), où il charge à la tête de son régiment d'Aquitaine-Cavalerie. Il est blessé grièvement et promu après au grade de brigadier puis de maréchal de camp des armées du roi.

Vers 1760, il cède la seigneurie paroissiale d'Ahuillé, en échange des droits qu'il possédait dans la forêt de Concise, à François Leclerc de la Provôterie.

Au cours de la Révolution, Jean-Bretagne-Charles-Godefroy, resta fidèle au Roi Louis XVI. Sa charge de Maréchal le tint éloigné de son château, qui sera réquisitionné et transformé en prison pour femmes monarchistes. Il émigra dès 1789.

Jean-Bretagne-Charles-Godefroy de La Trémoïlle fut émancipé pour pouvoir épouser le 18 février 1751 Marie-Geneviève de Durfort (1734/35-1762) dite « Mademoiselle de Randan », fille de Guy-Michel de Durfort de Lorges, duc de Lorges et de Randan, Maréchal de France, et d'Élisabeth-Philippine de Poitiers de Rye, comtesse de Neufchatel. Ils n'eurent pas d'enfants.

Le 27 juin 1763, Jean-Bretagne-Charles-Godefroy se remarie avec la princesse Marie-Maximilienne de Salm-Kirbourg (1744 - Nice, 13 juillet 1790), fille de Philipp Joseph de Salm-Kyrburg, chambellan de l'Empereur, et de Maria Theresia von Hornes.

De son second mariage, le duc de Thouars eut 4 enfants :

Sources[modifier | modifier le code]