Jean-Victor Chebrou de La Roulière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Victor-Madeleine Chebrou de La Roulière
Fonctions
Député des Deux-Sèvres
Groupe politique Majorité ministérielle
Président du Conseil général des Deux-Sèvres
Maire de Niort
Biographie
Date de naissance
Date de décès

Jean-Victor-Madeleine Chebrou de La Roulière (, Niort - , Niort), est un militaire et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Antoine-Jean-Victor-Laurent-Marie Chebrou de Lespinats (1726-1804) et d'Anne-Elisabeth Pastour de Neufville de Belloy.

Sous-lieutenant dans Colonel Général des Dragons sous le nom de "de Chebrou". Il émigre le 16 juin 1792 et servit dans l'Armée des Princes pendant la campagne de 1792, puis dans l'Armée de Condé dans la 3e compagnie de l'infanterie noble. Mousquetaire au sein du régiment de Hompech, il fut blessé à l'affaire d'Oder-Kamlack le 13 août 1796. Par la suite nommé officier du génie attaché au quartier général de l'armée anglaise. Il rentre en France le 7 floréal an IX.

Il devient membre du conseil général des Deux-Sèvres en 1806, et lieutenant de louveterie en 1810.

Au retour des Bourbons, il fait partie de la députation qui alla porter au roi l'adresse de fidélité du département, est nommé peu après maire de Niort puis président du conseil général, fonctions qu'il conserva pendant les Cent-Jours.

Président du collège électoral de Niort sous la seconde Restauration, il est élu député par le collège de département le 22 août 1815. Il siège au centre et soutient la Majorité ministérielle.

Il est réélu à la Chambre le 25 février 1824 et siège parmi les ministériels.

Chebrou de la Roulière reste maire de Niort jusqu'à la révolution de Juillet.

Famille[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1806 Suzanne-Esther Bourasseau de La Renollière (30 avril 1785, Cholet - 17 juin 1857, Niort), fille de Jacques-Joseph-Marie Bourasseau de La Renollière (1750-1809) et de Marie-Madeleine-René de Lavault, dont quatre enfants :

  • Anne-Marie-Sidonie-Victoire (1807-1883), Supérieure des Dames du Sacré-Cœur de Nantes
  • Victorien (1809-1868) Conseiller général des Deux-Sèvres, maire de Vallans, marié avec Marie-Armande de Lespinay
  • Antoinette-Cléménce-Esther-Louise-Marie-Victorine (1810-1875), Supérieure des Dames du Sacré-Cœur de Toulouse
  • Antoinette-Charlotte-Eugénie-Victorine (1813-1890), mariée avec Charles d'Aviau de Poilant

Armoiries[modifier | modifier le code]

d'azur au cerf grimpant d'argent.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]