Jean-Marie Deschamps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Deschamps.
Jacques-Marie Deschamps
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Jacques-Marie Deschamps[N 1] né vers 1750 à Paris et mort en 1826, est un dramaturge, librettiste et écrivain français.

Deschamps fut, sous l’Empire, secrétaire des commandements de Joséphine et resta à son service après le divorce.

II a donné au théâtre du Vaudeville des pièces fort agréables par le naturel et la gaieté : la Revanche forcée (1792), Piron chez ses amis (1792), Poinsinet ou que les gens d’esprit sont bêtes (1793), Dufresny ou le Mariage impromptu (1796); quelques autres pièces en collaboration avec Barré, Radet, Desfontaines, Després et le vicomte de Ségur, l’opéra-comique Claudine (1794)[1], des oratorios, etc.

Il est l'auteur des paroles de l' Hymne à l'Étre Suprême chanté par les enfants le 20 prairial an II[2].

Au théâtre des Arts il donne Le Pavillon du Calife, ou Almanzor et Zobéïde, opéra en deux actes et en vers libres, en collaboration avec Jean-Baptiste-Denis Despré et Étienne Morel de Chedeville, musique de Nicolas Dalayrac, le (22 germinal an XII ). Cet opéra sera tombé après la troisième représentation.

On lui doit aussi des traductions de quelques romans anglais, entre autres d’une Simple histoire de Inchbald (1796, 2 vol. in-8°), et une traduction en vers du poème de Vincenzo Monti, le Barde de la Forêt-Noire (1807, in-8°).

Il a travaillé au Journal littéraire de Clément de Dijon.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. C. Jacques-Marie Deschamps et Antonio Bartolomeo Bruni, Claudine, ou Le petit Commissionnaire, Paris, Huet, , 36 p., in-8 (lire en ligne).
  2. Antonio Bartolomeo Bruni et J. M. Deschamps, Hymne à l'Être Suprême chanté par les enfans le 20 prairial an II, Paris, Frère, , 2 p., 2 f. (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]