Jean-Baptiste Radet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste Radet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean-Baptiste Radet (1752-1830) fut un vaudevilliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Dijon le , il occupait auprès de la duchesse de Villeroy, avant la Révolution française, un emploi de secrétaire bibliothécaire, espèce de sinécure qui lui permit de se livrer à ses goûts littéraires.

Il avait déjà donné avec succès quelques pièces au Théâtre de l'Ambigu-Comique et au Théâtre-Italien (Opéra-Comique), lorsque le Théâtre du Vaudeville fut fondé par son ami Pierre-Yves Barré : il y fit représenter de 1792 à 1816 une foule de jolies pièces et de gaies parodies, qu'il composait soit seul, soit avec Barré, Desfontaines-Lavallée, Armand Gouffé, et qui contribuèrent à la fortune de ce théâtre.

Il est mort à Paris le .

Publications[modifier | modifier le code]

  • Dame Jeanne (1783)
  • Renaud d'Ast, comédie en deux actes et en prose mêlée d’ariettes, en collaboration avec de Barré, musique de Nicolas Dalayrac créée le à l'Opéra-Comique (salle Favart)
  • La Soirée orageuse, comédie en un acte et en prose, mêlée d’ariettes, musique de Nicolas Dalayrac, créée le à l'Opéra-Comique (salle Favart) [1]
  • La Chaste Suzanne (1793)
  • Gaspard l'avisé
  • La Maison en loterie, comédie en un acte, mêlée de couplets, livret de Louis-Benoît Picard, créée le , au Théâtre royal de l'Odéon

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ses pièces et leurs représentations au XVIIIe siècle sur le site CÉSAR

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jean-Baptiste Radet » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)