Jean-Baptiste Radet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Radet.
Jean-Baptiste Radet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Jean-Baptiste Radet (1752-1830) fut un vaudevilliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Dijon le 20 janvier 1752, il occupait auprès de la duchesse de Villeroy, avant la Révolution française, un emploi de secrétaire bibliothécaire, espèce de sinécure qui lui permit de se livrer à ses goûts littéraires.

Il avait déjà donné avec succès quelques pièces au Théâtre de l'Ambigu-Comique et au Théâtre-Italien (Opéra-Comique), lorsque le Théâtre du Vaudeville fut fondé par son ami Pierre-Yves Barré : il y fit représenter de 1792 à 1816 une foule de jolies pièces et de gaies parodies, qu'il composait soit seul, soit avec Barré, Desfontaines-Lavallée, Armand Gouffé, et qui contribuèrent à la fortune de ce théâtre.

Parmi sa production, on note :

  • Dame Jeanne (1783)
  • Renaud d'Ast, comédie en deux actes et en prose mêlée d’ariettes, en collaboration avec de Barré, musique de Nicolas Dalayrac créée le à l'Opéra-Comique (salle Favart)
  • La Soirée orageuse, comédie en un acte et en prose, mêlée d’ariettes, musique de Nicolas Dalayrac, créée le à l'Opéra-Comique (salle Favart)
  • La Chaste Suzanne (1793)
  • Gaspard l'avisé
  • La Maison en loterie, comédie en un acte, mêlée de couplets, livret de Louis-Benoît Picard, créée le 8 décembre 1817, au Théâtre royal de l'Odéon

Il est mort à Paris le 17 mars 1830.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ses pièces et leurs représentations au XVIIIe siècle sur le site CÉSAR

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jean-Baptiste Radet » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)