Jean-Jacques Mirassou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Jacques Mirassou
Fonctions
Sénateur de la Haute-Garonne
Conseiller général du Canton de Toulouse-7
En fonction depuis le
Prédécesseur Robert Huguenard
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Toulouse
Parti politique PS

Jean-Jacques Mirassou, né le , est un homme politique français, membre du Parti socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1994, il est battu par l'UDF Jean-Claude Paix lors d'une élection partielle dans la première circonscription de la Haute-Garonne[1], un an après avoir été battu au premier tour par Dominique Baudis à l'élection municipale de Toulouse.

Il est réélu en 2011 conseiller général du canton de Toulouse-7, où il avait été élu en 1998[2].

Il est élu sénateur de la Haute-Garonne lors des élections sénatoriales de 2008[3].

Il est également réélu en 2008 conseiller municipal de Toulouse, mandat dont il démissionne lors de son entrée au Sénat.

Lors de son mandat de parlementaire, il fut à l'origine de la loi visant à instaurer le 27 mai comme journée nationale de la Résistance.

Il ne se représente pas aux élections sénatoriales de septembre 2014.

En mars 2015, il est élu conseiller départemental du canton de Toulouse 9, aux côtés de Marie-Dominique Vezian (maire de Saint-Jean). Il est ensuite nommé vice-président du conseil départemental de la Haute-Garonne, chargé du sport, de l'éducation populaire et du devoir de mémoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site du groupe socialiste au Sénat
  2. « Jean-Jacques Mirassou », Conseil général de Haute-Garonne (consulté le 27 septembre 2008)
  3. Sa fiche sur le site du Sénat

Lien externe[modifier | modifier le code]