Jean-François d'Estrades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean-François d’Estrades)
Jean-François d’Estrades
Image dans Infobox.
Fonctions
Ambassadeur
Abbé commendataire
Notre-Dame-en-Saint-Melaine
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 28 ans)
PassyVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Fratrie

Jean-François d'Estrades (né à Agen le mort à Passy le ) fut un abbé commendataire et un ambassadeur du royaume de France en Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-François est le 2e fils du maréchal Godefroi d'Estrades gouverneur de Maastricht et de sa première épouse Marie de Lailler († janvier 1662). Il est le neveu de Jean d'Estrades évêque de Périgueux puis évêque de Condom. Né à Agen le il commence une carrière de commendataire « ni meilleur ni plus mauvais que les autres » selon Régis de la Haye. D'abord brièvement prieur du Mont-aux-Malades de 1671-1673 par cession de son oncle, il est ensuite abbé de l'Abbaye Saint-Pierre de Moissac qu'il conserve jusqu'à sa mort.

Il effectue également une carrière de diplomate en Italie pendant une dizaine d'années pour le compte du roi Louis XIV de France d'abord ambassadeur auprès de la république de Venise (1676-1678) puis à la cour de Savoie-Piémont à Turin (1679-1685). À la mort de son oncle il reçoit également l'abbaye Saint-Melaine à Rennes[1] À la fin de sa vie il se retire dans une modeste résidence de Chaillot où il mène une vie consacrée à la lecture et à l'étude et il meurt à Passy près de Paris le et est inhumé dans l'église du village[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Amédée Guillotin de Corson, Pouillé Historique de l’archevêché de Rennes, vol. II, Mayenne, Éditions Régionales de l'Ouest, , 792 p. (ISBN 2-85554-083-6), p. 50.
  2. Régis de la Haye Bulletin de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne Tome 115. Année 1990 « Un bénéfice aux Pays-Bas pour Jean-François d'Estrades abbé de Moissac » p. 15-28.