Jean-Baptiste Quentin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Baptiste Quentin
Naissance avant 1690
Paris, Royaume de France Royaume de France
Décès vers 1742
Paris, Royaume de France Royaume de France
Activité principale compositeur
Activités annexes violoniste

Jean-Baptiste Quentin, le jeune, né avant 1690 à Paris, mort vers 1742 à Paris, est un violoniste et compositeur français de l'époque baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Quentin, frère de Bertin Quentin, devient en 1718 violoniste à Académie royale de musique. Il joue à partir de 1738 la quinte de violon (alto d'une taille de 52,5 cm) au Grand Chœur. On mentionne ses qualités de violoniste à plusieurs reprises dans le Mercure de France, mais aussi en Allemagne par Friedrich Wilhelm Marpurg qui décrit favorablement les qualités de son jeu.

Son œuvre de compositeur est assez important et se consacre surtout à la musique de chambre pour violons avec basse continue. Son op.17 est composé de sonate en trio ou à quatre, qui ne sont plus purement solistiques et sont comme beaucoup d'autres exemples de l'époque des trios ou quatuors, jouables par un orchestre à cordes. Dans ses sonates pour violon il indique les coups d'archet et des signes de dynamique[1].

Œuvres (choix)[modifier | modifier le code]

  • Opp. 1–3, 3 Livres chacun composé de 10 sonates pour violon et B.c. (Paris, 1724–1728)
  • Opp. 4-7, 3 Livres de triosonates pour 2 violons ou 2 flûtes et B.c. (Paris, 1729)
  • Opp. 8-12, Sonates en quatre parties (Paris, après 1729)
  • Op. 14, 6 sonates pour violon et B.c. (Paris, après 1729)
  • Op. 17, Sonates et Simphonies en trio et à 4 parties (Paris, vers 1740)

Discographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]