Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle
Auteur Jean d'Ormesson
Pays Drapeau de la France France
Genre Mémoires - Autobiographie
Éditeur éditions Gallimard[1]
Date de parution
Nombre de pages 496
ISBN 9782070178292
Chronologie

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle est un ouvrage autobiographique de Jean d'Ormesson, publié le aux éditions Gallimard[1]. Le livre obtient le prix Jean-Jacques-Rousseau, 2016[2].

Le titre de l'ouvrage est inspiré d'un vers du poète Louis Aragon[3],[4]. Jean d'Ormesson indique avoir mis quatre années à le rédiger précisant que « C'est une vie qui est dans ce livre »[3].

Résumé[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Je dirai malgré tout que cette vie fut belle », sur le site Gallimard.fr (consulté le 21 juillet 2016).
  2. « Prix Jean-Jacques ROUSSEAU Actualité », sur le site du Prix Jean-Jacques Rousseau (consulté le 21 juillet 2016).
  3. a et b Bernard Lehut , Mathilde Cesbron, « Jean d'Ormesson signe un livre de souvenirs pleins d'allégresse », sur le site RTL.fr, (consulté le 21 juillet 2016).
  4. Que la vie en vaut la peine : Louis Aragon Louis Aragon, « Que la vie en vaut la peine », sur le site wikipoemes.com (consulté le 21 juillet 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :