Les Yeux et la Mémoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Yeux et la Mémoire est un recueil de poèmes de Louis Aragon publié en 1954.

Contexte[modifier | modifier le code]

Après-guerre, Louis Aragon est très engagé dans les débats politiques et intellectuels. Il est l'une des écrivains majeurs du Parti communiste français, et s'exprime abondamment dans sa revue Les Lettres françaises[1]. Après la mort de Joseph Staline en 1953, l'affaire du « portrait de Staline » dessiné par Pablo Picasso et publié dans Les Lettres Françaises vaut à Aragon une campagne de dénigrement par ses coreligionnaires communistes, ce qui entraîne Aragon dans une crise de son engagement. Il se retire dans sa propriété de Saint-Arnoult-en-Yvelines pour écrire, et écrit de nombreux articles de réflexion sur la peinture et la poésie. Il écrit l'essai À la lumière de Stendhal, qui réévalue une part de l'héritage culturel qui paraît éloignée du réalisme socialiste (Prosper Mérimée, Heinrich von Kleist, Maurice Barrès et Stendhal notamment). Il loue le retour de certains poètes à des formes classiques, comme celle de Guillevic au sonnet[1].

Réception[modifier | modifier le code]

Ce recueil est désormais beaucoup moins étudié que Le Roman inachevé, publié deux ans plus tard.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions
  • Louis Aragon, Les Yeux et la mémoire, Paris, Gallimard, .
  • Louis Aragon, L'œuvre poétique, tome I, livre I, Paris, Messidor/Livre Club Diderot, .
  • Louis Aragon, Œuvres poétiques complètes, tome 1, Gallimard, coll. "Bibliothèque de la Pléiade", édition publiée sous la direction d'Olivier Barbarant avec la collaboration de Daniel Bougnoux, François Eychart, Marie-Thérèse Eychart, Nathalie Limat-Letellier et Jean-Baptiste Para. Préface de Jean Ristat, .
Ouvrages critiques
  • Claude Roy, Aragon, Paris, Seghers, collection Poètes d'aujourd'hui, numéro 2, .
  • Georges Sadoul, Aragon, Paris, Seghers, collection Poètes d'aujourd'hui, numéro 159, .
  • Pierre Daix, Aragon, Paris, Flammarion, .
  • Lionel Ray, Aragon, Paris, Seghers, collection "Poètes d'aujourd'hui", .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daix, p. 464.

Liens externes[modifier | modifier le code]