Jan Grzebski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jan Grzebski
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jan Grzebski (1942 - 12 décembre 2008)[1] est un cheminot, tombé dans le coma après un accident pendant l'ère communiste en Pologne : En 1988, victime d'un choc violent contre un wagon, il développa une tumeur au cerveau et fut paralysé ; il reprit conscience 19 ans plus tard, selon les médias locaux. Ainsi, Jan Grzebski, à qui les médecins n’avaient alors accordé que deux ou trois années de vie, s'est réveillé dans un pays non communiste.

À son réveil en 2007, il a découvert qu'il avait 11 petits-enfants, issus du mariage de ses quatre enfants, et que la Pologne dont il se souvenait avait presque complètement changé.

« Quand je suis tombé dans le coma il n’y avait que du thé et du vinaigre dans les magasins, la viande était rationnée et partout il y avait des longues files pour obtenir du combustible », a dit Grzebski en racontant ce dont il se souvenait du système économique communiste. « Maintenant je vois des gens dans la rue avec des téléphones portables et il y a tant de marchandises dans les boutiques que cela me donne mal au cœur », a-t-il ajouté.

Grzebski a indiqué qu'il se rappelait vaguement les réunions familiales auxquelles on l’emmenait alors qu'il était dans le coma, ainsi que les tentatives de son épouse et de ses enfants pour communiquer avec lui.

Cet homme a dit qu’il devait sa « résurrection » au dévouement de son épouse Gertruda. « C’est Gertruda qui m'a sauvé », a dit Grzebski dans son fauteuil roulant. Pendant les 19 dernières années, comme l’a commenté le docteur Boguslaw Poniatowski, elle s'est occupée de le changer de position toutes les heures pour éviter les dommages qu’aurait occasionnés le frottement continuel de son corps contre le lit.

Ce fait divers rappelle le scénario du film Good Bye, Lenin!.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]