Jan Arnošt Smoler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jan Arnošt Smoler
Smoler01.jpg
Jan Arnošt Smoler.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Merzdorf (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
BautzenVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Protschenbergfriedhof (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Prussien (-), Saxon ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Formation
Activités
Père
Korla Jan Smoler (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Marko Smoler (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Membre de
Société savante serbe (d)
Maćica Serbska ()
Société des sciences de Haute Lusace (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Bautzen Monument Jan Arnost Smoler.JPG
plaque commémorative
Hrodźiško – Smolerjec row.jpg
Vue de la sépulture.

Jan Arnošt Smoler (en allemand : Johann Ernst Schmaler), né le dans le village de Merzdorf situé dans l'arrondissement de Görlitz en Haute Lusace et mort le à Bautzen, est un philologue, écrivain et éditeur sorabe de la Haute-Lusace. Il est l'un des représentants les plus importants de la renaissance nationale de la culture sorabe au XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jan Smoler commence ses études à Lohsa, puis poursuit des études secondaires à Bautzen. Bien qu'il suive un enseignement en langue allemande, il parle couramment le sorabe, langue slave parlée par la minorité des Sorabes vivant en Allemagne.

En 1836, il commence à étudier la théologie à l'Université de Breslau. Après trois années d'études religieuses, il revient à Lohsa chez ses parents.

En 1847, il fonde avec le poète et linguiste Handrij Zejler la société savante scientifique et culturelle sorabe Maćica Serbska. Grâce au rayonnement de l'activité culturelle de cette société savante, le gouverneur de la Saxe autorise en 1850 l'enseignement de la langue sorabe dans un certain nombre d'écoles de Lusace, notamment dans la ville de Bautzen.

En 1851, Jan Smoler crée sa maison d'édition et publie un journal et des ouvrages en langue sorabe.

Jan Arnošt Smoler est un des défenseurs de la diversité culturelle et un partisan du panslavisme. Il défend la théorie de la réciprocité slave, en particulier, pour son propre petit pays, la Lusace, pour laquelle il encourage et promeut la culture sorabe, notamment au moyen d'échanges culturels avec les pays voisins de langue slave, tels que la Bohême et la Russie.

Liens externes[modifier | modifier le code]