Jamuna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jamuna
Illustration
Caractéristiques
Longueur 245 km
Bassin 552 000 km2
Débit moyen 20 100 m3/s
Cours
Source Défluent du Brahmapoutre
· Altitude 16 m
· Coordonnées 25° 56′ 32″ N, 89° 50′ 09″ E
Confluence Padma
· Altitude m
· Coordonnées 23° 48′ 42″ N, 89° 45′ 02″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau du Bangladesh Bangladesh

La Jamuna est une des trois rivières principales du Bangladesh. Elle est une des branches principales du Brahmapoutre quand il passe d'Inde au Bangladesh. Elle coule vers le sud et rejoint la Padma près de Goalundo Ghat (en) avant que ses eaux ne rejoingnent la Meghna près de Chandpur.

Elle forme avec le Brahmapoutre un exemple classique de cours d'eau en tresses avec de nombreuses Avulsions.

Exemple classique avec le Brahmapoutre de cours d’eau en tresses, elle est très sensible à la migration et à l’avulsion[1]. Elle se caractérise par un réseau de canaux qui s’entrelacent avec de nombreuses barres de sable fermées entre elles. Ces barres de sable, connues en bengali sous le nom de chars, n’occupent pas une position permanente. La rivière les dépose au cours de l’année, très souvent pour qu’elles soient détruites plus tard, et elle les redépose à la saison des pluies suivante. Le processus d’érosion des berges et des gisements ainsi que leur redéposition se poursuit continuellement[2], ce qui rend difficile la délimitation précise de la frontière entre le district de Pabna d’un côté et ceux de Mymensingh Tangail et Dhaka de l’autre. Quand un char se brise ou qu’un nouveau émerge, il peut en résulter de nombreuses violences et des conflits. La confluence de la Jamuna et de la Padma est exceptionnellement instable et il a été démontré qu’entre 1972 et 2014 elle a migré vers le sud-est sur une distance de plus de quatorze kilomètres [3].

Affluents[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

  1. David Catling, Rice in deep water, International Rice Research Institute, (ISBN 978-971-22-0005-2, lire en ligne), p. 177
  2. Nick J. Mount, Nicholas J. Tate, Maminul H. Sarker et Colin R. Thorne, « Evolutionary, multi-scale analysis of river bank line retreat using continuous wavelet transforms: Jamuna River, Bangladesh », Geomorphology, vol. 183, {{Article}} : paramètre « date » manquant, p. 82–95 (DOI 10.1016/j.geomorph.2012.07.017, lire en ligne)
  3. Simon J. Dixon, Gregory H. Sambrook Smith, James L. Best, Andrew P. Nicholas, Jon M. Bull, Mark E. Vardy, Maminul H. Sarker et Steven Goodbred, « The planform mobility of river channel confluences: Insights from analysis of remotely sensed imagery », Earth-Science Reviews, vol. 176, {{Article}} : paramètre « date » manquant, p. 1–18 (DOI 10.1016/j.earscirev.2017.09.009, lire en ligne)