Meghna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Bangladesh image illustrant un cours d’eau
Cet article est une ébauche concernant le Bangladesh et un cours d’eau.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Meghna
Meghna sur Commons
Caractéristiques
Longueur 200 km
Bassin 2 000 000 km2
Débit moyen 35 000 m3/s (Chandpur)
Régime pluvio-nival
Cours
Embouchure le golfe de Bengale
· Altitude 0 m
· Coordonnées 22° 38′ 50″ N, 90° 48′ 57″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau du Bangladesh Bangladesh

Le Meghna est un fleuve du Bangladesh, qui est « né » de l'union du Gange et du Brahmapoutre et d'autres affluents[réf. nécessaire] pour se jeter dans le golfe de Bengale.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Chandpur
(données calculées sur la période 1969-1992)

Sur ce diagramme, en comparaison des deux diagrammes du Gange et du Brahmapoutre, on remarque que pour un climat similaire, ils ont tous deux un régime décalé l'un par rapport à l'autre. Leurs étiages respectifs sont décalés de 2 mois, février pour le Brahmapoutre et avril pour le Gange, ce qui a tendance à rehausser le débit d'étiage à Chandpur (7 100 m3/s mensuel en février). Ce qui est dû à une mousson plus longue et surtout plus précoce pour le Brahmapoutre. Le débit du Brahmapoutre augmente rapidement, tandis que le Gange atteint son maximum d'étiage. Par contre leur pic de crue est moins décalé, seulement un mois. Ce qui donne des crues catastrophiques dans leur delta commun : 90 000 m3/s mensuel en août. Tout ceci donnant un débit moyen de 35 000 m3/s à Chandpur. Autant que l'Orénoque.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]