Jah Wobble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jah Wobble
Description de cette image, également commentée ci-après

Jah Wobble en 2005

Informations générales
Nom de naissance John Joseph Wardle
Naissance (59 ans)
Stepney (Londres)
Activité principale musicien
Activités annexes auteur-compositeur-interprète
Genre musical rock
Instruments basse, voix, claviers, batterie
Années actives depuis 1978
Labels 30 Hertz Records, Island Records

Jah Wobble est le nom de scène de John Wardle, né à Stepney, un quartier de Tower Hamlets, du district du Grand Londres, le 11 août 1958. Jah Wobble est un musicien, bassiste et chanteur qui a commencé une carrière solo en 1980 après avoir été éjecté de Public Image Limited.

Il est connu pour son son de basse infragrave et lancinant, grandement marqué par le Dub. Ses compositions sont également empreintes de traditions diverses, ce qui l'apparente à la world music.

Il a collaboré avec beaucoup de musiciens d'horizons très différents (Brian Eno, Bill Laswell, Holger Czukay du groupe Can, Primal Scream, Joolz Denby...).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1973, il rencontre John Lydon, John Simon-Richie (le futur Sid Vicious, qui lui donnera ce surnom et lui prêtera sa première basse) et John Grey au Kingsway College de Londres. La bande des John fréquente les magasins de vêtements Rockabilly ou sado-masochiste Let It Rock et Sex, gérés par le couple Malcolm McLaren / Vivienne Westwood. Son amour pour la basse coïncide avec sa découverte du Dub. Il rejoint PiL au printemps 1978 avec lesquels il enregistre deux albums studio, chaque fois dans des conditions chaotiques. La situation au sein du groupe se dégrade assez vite et il le quitte au milieu de l'année 1980. Il sort son premier album solo Betrayal. Y figureraient des lignes de basse récupérées de sessions d'enregistrement avec PiL, ce qui a été source de conflit avec le guitariste Keith Levene. Il commence à collaborer avec des artistes de tous horizons en se laissant aller à sa passion pour ce qu'on appellera la world music, culminant avec l'album Rising Above Bedlam en 1991.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Compilations & Live[modifier | modifier le code]

  • 2000 - 30 Hertz: A Collection Of Diverse Workings From A Creative Genius
  • 2001 - The Early Years
  • 2004 - Live in Leuven (avec Jaki Liebezeit & Philip Jeck)
  • 2004 - I Could Have Been A Contender (Anthology)
  • 2015 - Redux: Anthology 1978–2015

Liens externes[modifier | modifier le code]