Jacques Duchesneau de la Doussinière et d'Ambault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacques Duchesneau (homonymie).

Jacques Duchesneau de la Doussinière et d'Ambault
Fonctions
Intendant de la Nouvelle-France
Monarque Louis XIV de France
Prédécesseur Jean Talon
Successeur Jacques de Meulles
Biographie
Date de naissance baptisé le 20 février 1631 Saint-Saturnin Tours
Lieu de naissance Tours Indre-et-Loire France
Date de décès
Lieu de décès Ambrault
Religion Catholicisme
Intendants de la Nouvelle-France

Jacques Duchesneau de la Doussinière et d'Ambault, chevalier (mort en 1696 à Ambrault), a été intendant de Nouvelle-France du à l'automne 1682.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Duchesneau d'Ambrault fils de Jacques Duchesneau et Renée Robin a été baptisé à Saint-Saturnin Tours (Indre et Loire ) le 20 février 1631 (source Jean-Marie Germe bulletin des Amitiés Généalogiques Canadiennes-Françaises N° 3 (1996). Conseiller du Trésorier Général de France , Commissaire de la généralité de Tours vers 1664 et général des finances du roi en Touraine. Louis XIV, très satisfait de lui, le nomme intendant de Nouvelle-France le , la Nouvelle-France était privé d'intendant depuis le départ de Jean Talon en 1672. Son séjour à Québec est marqué par sept années de querelles avec le gouverneur Louis de Buade de Frontenac qui conduisent au rappel en France des deux protagonistes. Ces tensions sont dues au fait qu'entre 1672 et 1675, Frontenac avait cumulé les deux postes de gouverneur et d'intendant. De plus Duchesneau avait reçu de nouvelles instructions: il était le président effectif du Conseil souverain, le gouverneur n'en était plus que le président honoraire, même s'il était le chef de la colonie. Frontenac est rappelé en France le , François de Montmorency-Laval, évêque de Québec étant nommé gouverneur provisoire pour la deuxième fois. Quant à Duchesneau, il est rappelé à l'automne 1682 et finit ses jours dans sa propriété berrichonne d'Ambrault où il s'éteint en 1696[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léopold Lamontagne, « DUCHESNEAU DE LA DOUSSINIÈRE ET D’AMBAULT, JACQUES », dans Dictionnaire biographique du Canada en ligne, 2000, consulté le 17 février, 2010

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]