Jacopo Loschi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jacopo Loschi
J.Loschi Madonna col Bambino e Angeli.jpg

Madonna col Bambino e angeli e Eterno benedicente, Galerie Nationale de Parme.

Naissance
Décès
Activité

Jacopo Loschi (Parme v.1425 - Carpi v.1504), est un peintre italien actif à Parme dans la deuxième moitié du XVe siècle[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacopo Loschi fut un des premiers peintres parmesans à peindre à huile sur toile[2]. On ne connaît aucune œuvre qui puisse lui être attribuée avec certitude[3].

Son fils Bernardino Loschi (1489-1540) fut aussi un peintre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Fresques, église saint François (1462), Parme[4].
  • Madone entre deux anges, huile sur toile,
  • Bannière et tableau pour l'église San Giovanni (1488), Parme.
  • Madonna delle grazie (forme ovale), église des Servites, Carpi (tableau dont la trace a été perdue depuis 1707)[3].
  • Adoration de l'Enfant, tempera sur panneau de 48 cm × 45 cm, Mestre, Venise.
  • Madonna col Bambino e angeli e Eterno benedicente, Galerie nationale, Parme.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • R. Lasagni, Dizionario biografico dei Parmigiani, ed. PPS, Parme, 1999,
  • Augusta Ghidiglia Quintavalle, Tesori nascosti della Galleria di Parma, Parme, 1968.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grigorīī Vladimīrovich Orloff, Essai sur l'histoire de la peinture en Italie depuis les temps les plus ..., page 230, 1823.
  2. Jules François Lecomte, Parme sous Marie-Louise, page 224, 1846.
  3. a et b Hoefer (Jean Chrétien Ferdinand), Firmin-Didot, Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos ..., page 695, 1860, Paris. [1].
  4. Luigi Lanzi, Histoire de la peinture en Italie depuis la renaissance des beaux-arts ..., p. 434, 1824. Traduction de Armande Diundé-Defley

Sources[modifier | modifier le code]

  • x

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • x