Jacob Bekenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacob Bekenstein
Bekenstein100.JPG

Jacob Bekenstein à l'université Harvard.

Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
physicien théoricien, astronome, pédagogue +
Employeurs
Distinctions
prix Israël ()
Prix Wolf () +

Jacob David Bekenstein, né le à Mexico et mort le à Helsinki (Finlande)[1][2], est un des fondateurs de la thermodynamique des trous noirs ; il a également abordé divers aspects des liens entre gravitation et information.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est professeur de physique théorique à l'université hébraïque de Jérusalem. Il est également membre de l'Académie israélienne des sciences et lettres et a reçu le prix Rothschild en physique.

Contribution principale[modifier | modifier le code]

En 1973, Bekenstein fut le premier à suggérer que les trous noirs puissent avoir une entropie bien définie. La justification employée était intrigante mais manquait de rigueur, jusqu'à ce que Stephen Hawking découvre le rayonnement qui porte son nom l'année suivante. Ces travaux permirent d'appuyer ceux de Bekenstein sur une base rigoureuse. Bekenstein put ensuite formuler le second principe de la thermodynamique appliqué aux trous noirs.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Information in the Holographic Universe, Scientific American, Vol. 289, n° 2, août 2003, p. 61.
  • (en) J. D. Bekenstein et M. Schiffer, Quantum Limitations on the Storage and Transmission of Information, Int. J. of Modern Physics 1:355-422 (1990).
  • (en) Entropy content and information flow in systems with limited energy, Phys. Rev. D 30:1669-1679 (1984).
  • (en) Communication and energy, Phys. Rev A 37(9):3437-3449 (1988).
  • (en) J. D. Bekenstein, M. Milgrom, Does the missing mass problem signal the breakdown of Newtonian gravity?, Astrophys. J. 286:7 (1984).
  • (en) Entropy bounds and the second law for black holes, Phys. Rev. D 27(10):2262-2270 (1983).
  • (en) Specific entropy and the sign of the energy, Phys. Rev. D 26(4):950-953 (1982).
  • (en) Black holes and everyday physics, General Relativity and Gravitation, 14(4):355-359 (1982).
  • (en) Universal upper bound to entropy-to-energy ratio for bounded systems, Phys. Rev. D 23:287-298 (1981).
  • (en) Energy cost of information transfer, Phys. Rev. Lett 46:623-626. (1981).
  • (en) Black-hole thermodynamics, Physics Today, 24-31 (janvier 1980).
  • (en) Statistical black hole thermodynamics, Phys. Rev. D12:3077- (1975).
  • (en) Generalized second law of thermodynamics in black hole physics, Phys. Rev. D 9:3292-3300 (1974).
  • (en) Black holes and entropy, Phys. Rev. D 7:2333-2346 (1973). [citeseer]
  • (en) Nonexistence of baryon number of static black holes, ii. Phys. Rev. D 5:2403-2412 (1972).
  • (en) Of Gravity, Black Holes and Information, Di Renzo Editore, Rome, 2006, ISBN 88-8323-161-9.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Dans le jeu Mass Effect 2, une des rares planètes habitable de la galaxie porte le nom Bekenstein en l'honneur du physicien.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacob Bekenstein, Black Hole Pioneer and Hebrew University Physicist, Has Died
  2. Jennifer Ouellette, « In Memoriam: Jacob Bekenstein (1947-2015) and Black Hole Entropy », sur blogs.scientificamerican.com, 17 août 2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]