JBOD

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

JBOD signifie « Just a Bunch Of Disks » (littéralement : « juste un paquet de disques »).

L'objectif du JBOD est l'agrégation de la capacité de stockage de plusieurs volumes physiques, potentiellement hétérogènes, afin d'en obtenir la somme. Cette combinaison peut-être obtenue par le matériel, tel qu'une carte RAID, on bien par le logiciel, via LVM par exemple[1].

Le JBOD peut s'apparenter au RAID 0. Cependant, il n'a pas la capacité d'entrelacement de ce dernier. Les performances sont donc égales au volume physique sur lequel la donnée est lue ou écrite à l'instant t[2], celui-ci étant géré par le contrôleur RAID du serveur primaire auquel il est rattaché, ou par une solution logicielle.

Ainsi, la perte matérielle d'un des volumes physiques entraîne la perte du volume JBOD et des données associées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. JBOD avec LVM (Red Hat), [1].
  2. (en) Margaret Rouse, « JBOD (just a bunch of disks or just a bunch of drives) », SearchStorage.TechTarget.com, TechTarget, (consulté le 4 décembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]