Jérôme Rouger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jérôme Rouger

Naissance
Terves, Deux-Sèvres, France
Activité principale Acteur
Auteur
Metteur en scène

Répertoire

  • Police Culturelle
  • Trapèze
  • Furie
  • Je me souviens
  • Inoffensif [titre provisoire]
  • Pourquoi les poules préfèrent être élevées en batterie
  • Plaire - Abécédaire de la séduction
  • Symphonie pour klaxons et essuie-glaces
  • En cas de péril imminent

Jérôme Rouger, né en 1970 à Bressuire (Deux-Sèvres), est un auteur metteur en scène et comédien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passe son enfance à Terves à quelques kilomètres de Bressuire. Il est le fondateur de la compagnie La Martingale, compagnie de théâtre contemporain établie à Poitiers, dans la Vienne, en région Nouvelle Aquitaine.

En 1998, il crée son premier spectacle, pour la rue, Police culturelle, dans lequel il incarne Bruno Delaroche, chargé de mission sur les expérimentations au Secrétariat d'État à la Démocratisation culturelle.

Il s'oriente cinq ans plus tard vers le théâtre en salle, écrit et crée Trapèze en 2003, Furie en 2005, Je me souviens en 2007, Inoffensif [Les expériences] en 2010, Inoffensif [titre provisoire] en 2012, Pourquoi les poules préfèrent être élevées en batterie ? en 2014, [Plaire] - Abécédaire de la séduction en 2017.

Il fut également jusqu'en 2009 le codirecteur du Festival Ah ?, festival de théâtre contemporain qui se déroule à Parthenay au mois de mai.

En 2010, il crée le Dis Donc, un rallye de lecture théâtrale, où les participants sont invités à lire des textes de théâtre contemporain en compagnie des auteurs de ces textes dans des jardins de la ville de Parthenay. L'originalité du Dis Donc vient du fait qu'il n'y a pas de spectateur, chaque personne présente lit. Chaque édition, deux auteurs sont mis à l'honneur (Marion Aubert, Fabrice Melquiot, Rémi De Vos, Karin Serres, ...)

En 2015, il invente La Nuit des chanteurs seuls, un événement qui se déroule chaque année au mois de mars à Poitiers, et qui réunit cinq chanteurs.

En 2019, tout en continuant à jouer ses spectacles en salle, il crée en rue avec le musicien Patrick Ingueneau la Symphonie pour klaxons et essuie-glaces, concert spectaculaire pour un orchestre de 9 voitures et 9 klaxonneurs où il incarne un faux journaliste de France-Musique.

Spectacles en tant qu'auteur et comédien[modifier | modifier le code]

  • Trapèze
  • Furie
  • Je me souviens
  • Inoffensif - Les expériences
  • Pourquoi les poules préfèrent être élevées en batterie ?
  • [Plaire] - Abécédaire de la séduction, créé le .
  • Symphonie pour klaxons et essuie-glaces créé le [1].
  • En cas de péril imminent créé le à Malraux, scène nationale Chambéry Savoie [2].

Spectacles en tant que comédien[modifier | modifier le code]

  • Pierre et le Loup... et la suite : avec l'orchestre Victor Hugo Franche-Comté, sous la direction de Jean-François Verdier, Jérôme Rouger est récitant dans Pierre et le Loup ainsi que dans une suite écrite par Bernard Friot pour le texte et Jean-François Verdier pour la musique. Le spectacle est créé le à la scène nationale de Besançon[3].

Performances théâtrales en tant qu'auteur et comédien[modifier | modifier le code]

  • Bruno Delaroche(Police culturelle)
  • Inoffensif - Les expériences
  • Conseils aux spectateurs

Distinction[modifier | modifier le code]

Jérôme Rouger a reçu le le Prix Philippe Avron à la Maison des Auteurs de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD)[4], qui récompense un artiste selon les 5 critères suivants : intelligence - générosité - finesse d'esprit - démarche humaniste - écriture comme outil essentiel de la compréhension du monde.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Jérôme Rouger donne volontiers aux personnages de ses spectacles les noms de ses amis (la plupart du temps de ses amis d’enfance à Terves). Ainsi, dans Inoffensif [titre provisoire], Sylvain Abélard est expert, Sébastien Beaujault envoyé spécial, Olivier Giret porte-parole du spectacle et Stéphane Marolleau journaliste. Dans Je me souviens, ses amis apparaissent dans leurs propres rôles : Sylvain Abélard participe à des concours de cartes, Frédéric Jourdain grave des noms sur des citrouilles, tandis que Sébastien Beaujault, Olivier Giret, Jean-François Drilleau, Jacques Lièvre, Jean-François Lièvre, Christophe Tétard et Olivier Michel sont convoqués dans l’épisode de Radio-Terves. Dans Furie, le journaliste s’appelle Stéphane (Marolleau). Dans Police Culturelle, l’un des policiers se nomme Bertrand Cuissart (du nom d’un ami d’université).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cognac : nos trois coups de cœur à Coup de chauffe », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  2. « En cas de péril imminent », Malraux Chambéry Savoie,‎ (lire en ligne)
  3. « Pierre et le loup...et la suite ! », Orchestre Victor Hugo Franche Comté,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. Avignon Off: Jérôme Rouger réenchante l’humour, article sur le site lemonde.fr, daté du 14 juillet 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]