Fabrice Melquiot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fabrice Melquiot
Description de cette image, également commentée ci-après
Fabrice Melquiot en 2011.
Naissance (47 ans)
Drapeau de la France Modane
Activité principale
Distinctions
Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse
Prix Théâtre Béatrice Dussane-André Roussin de l'Académie française
Prix de la révélation théâtrale du Syndicat de la critique
Prix de la meilleure pièce française du Syndicat de la critique pour Le Diable en partage
Prix Jean-Jacques Gautier
Prix Paul Gilson de la Communauté des radios de langue française
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Fabrice Melquiot, né le à Modane en France, est un dramaturge contemporain de théâtre français.

Ses premiers textes de théâtre, publiés à L'École des loisirs, sont destinés aux enfants. En 2001, il publie à l'Arche Editeur L'Inattendu et Percolateur Blues. En 2002, Kids et Perlino, et Comment inaugurent la collection jeunesse chez le même éditeur. Sa pièce Bouli Miro, premier spectacle jeune public à être représenté à la Comédie-Française, est mise en scène en janvier 2004 par Christian Gonon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1972 à Modane, en Savoie, il commence à travailler comme acteur au sein de la compagnie Millefontaines dirigée par Emmanuel Demarcy-Mota.

En 1998, ses premiers textes pour enfants, Les petits mélancoliques et Le jardin de Beamon, sont publiés à l’École des loisirs et diffusés sur France Culture. Il reçoit le Grand Prix Paul Gilson de la Communauté des radios publiques de langue française et, à Bratislava, le prix européen de la meilleure œuvre radiophonique pour adolescents.

Ses textes sont publiés chez l’Arche éditeur :

  • en 2001, L’inattendu, Percolateur Blues et La semeuse ;
  • en 2002, Le diable en partage et Kids ;
  • en 2003, Autour de ma pierre il ne fera pas nuit, The ballad of Lucy Jordan ;
  • en 2004, Ma vie de chandelle, un recueil de trois monologues C’est ainsi mon amour que j’appris ma blessure, Le laveur de visages et L’actrice empruntée (2004) ;
  • en 2005, Exeat et Je rien Te deum , Marcia Hesse (2005).

Perlino Comment (2001) inaugure la collection de théâtre jeunesse de l’Arche éditeur, suit Bouli Miro (2002) mis en scène par Patrice Douchet, en tournée pendant trois ans. Bouli Miro a également été sélectionné par la Comédie-Française. Ce sera le premier spectacle jeune public à être présenté aux Français. La suite des aventures de Bouli, Bouli redéboule, a été présentée, toujours à la Comédie française, en 2005-2006. Le Gardeur de Silences a été publié et mis en scène par Franck Berthier à la Faïencerie de Creil en 2004.

En 2002-2003, pour sa première saison à la tête de la Comédie de Reims, Emmanuel Demarcy-Mota invite Fabrice Melquiot à le rejoindre comme auteur associé, membre du collectif artistique de la Comédie et met en scène L’inattendu et Le diable en partage, au Théâtre de la Bastille (Paris) à La Comédie de Reims et en tournée.

En 2004, le compagnonnage se poursuit avec la création de Ma vie de chandelle à la Comédie de Reims et au Théâtre de la Ville (Paris).

D’autres metteurs en scène ont choisi de se confronter à cette écriture poétique sans concession (Dominique Catton, Mélodie Berenfeld, Vincent Goethals, Reynald Robinson, Christian Gonon, Michel Belletante, Philippe Lagrue, Eva Doumbia, Michel Didym, Ben Yalom aux États-Unis, Victor Carrasco au Chili, le Thalia Theater en Allemagne).

En 2003, Fabrice Melquiot s’est vu décerner le prix SACD de la meilleure pièce radiophonique, le prix Jean-Jacques Gauthier du Figaro et deux prix du Syndicat national de la critique : révélation théâtrale de l’année et, pour Le diable en partage, meilleure création d’une pièce en langue française.

En 2004-2005, Emmanuel Demarcy-Mota met en scène un monologue, Exeat, avec Hugues Quester. Michel Belletante monte Je peindrai des étoiles filantes et mon tableau n’aura pas le temps à l’amphithéâtre de Pont-de-Claix. Vincent Goethals participe au festival de théâtre jeune public Odyssée 78 au Théâtre de Sartrouville avec Catalina In Fine. Les petits mélancoliques sont en tournée dans le nord de la France, spectacle créé par la compagnie Tourneboulé. La Comédie française reprend Bouli Miro. Plusieurs pièces sont créées en Espagne, en Grèce, en Allemagne, au Canada, en Russie.

En 2005-2006, Emmanuel Demarcy-Mota met en scène Marcia Hesse au Théâtre des Abbesses, spectacle réunissant 13 acteurs du collectif de la Comédie de Reims ; la Comédie française crée la suite de Bouli Miro, Bouli redéboule, Catalina In Fine est accueilli au Théâtre du Rond-Point et plusieurs pièces traduites par Fabrice Melquiot sont montées : Michel Didym met en scène Face de Cuillère de Lee Hall, Gloria Paris met en scène Filumena Marturano d’Eduardo de Filippo, Patrice Douchet monte Noces de Sang de Federico Garcia Lorca, trois traductions de Fabrice Melquiot.

En 2006-2007, reprise de Marcia Hesse au Théâtre des Abbesses pour cause de succès, tournée en France. Deux nominations aux Molières. Création de Autour de ma pierre, il ne fera pas nuit par Franck Berthier à la Faïencerie de Creil. Percolateur Blues, La Semeuse, Le diable en partage, Ma vie de chandelle sont présentées dans de nouvelles mises en scène.

En 2007-2008, Dominique Catton et Christiane Sutter créent Alice et autres merveilles au Théâtre Am Stram Gram de Genève. Emmanuel Demarcy-Mota crée le troisième épisode des aventures de Bouli Miro, Wanted Petula à la Comédie de Reims. Franck Berthier crée Eileen Shakespeare avec Liliane Rovère dans le rôle-titre. Ma vie de chandelle et La dernière balade de Lucy Jordan sont créées au Mexique par Manuel Ulloa et Guy Delamotte. Le feuilleton radiophonique Indja Kabul est diffusé par France Culture, L’Inattendu est mis en ondes avec Anouk Grinberg.

En 2008-2009, France Culture enregistre le feuilleton radiophonique Toxic Azteca Songe avec Denis Lavant, Jean-Quentin Châtelain, Manuel Ulloa. Paul Desveaux crée Pollock à la Maison de la Culture de Bourges. Création de Tasmanie à Bonn, en Allemagne. Gilles Chavassieux monte Faire l’amour est une maladie mentale qui gaspille du temps et de l’énergie. Marion Lévy monte En somme au Théâtre National de Chaillot.

En 2009-2010, Emmanuel Demarcy-Mota crée Wanted Petula au Théâtre des Abbesses, puis au 104 à Paris. Stanislas Nordey crée 399 secondes au Théâtre national de Bretagne, à Rennes. Dominique Catton crée Blanches au Théâtre Am Stram Gram de Genève. Christian Duchange crée Le cabinet de Curiosités au Théâtre Nouvelle Génération à Lyon. Au Théâtre National de Bordeaux Aquitaine, Fabrice Melquiot met lui-même en scène Tarzan Boy, texte autobiographique, qui évoque les années 80 à Modane.

Lors de la saison théâtrale 2010/2011, il est artiste associé au Théâtre de la Ville ainsi qu'à Scènes du Jura.

Si l’essentiel de son écriture est tournée vers le théâtre, une autre passion habite Fabrice Melquiot : la poésie. Un recueil, Veux-tu ?, a été publié à l’Arche et a donné lieu à une lecture-concert présentée à Paris, Reims, Turin. Un second recueil de poèmes est publié, en 2005, Graceful, dont une version musicale a été présentée à la Comédie de Reims et au Théâtre de l'Ouest parisien.

Un recueil de nouvelles pour enfants et adolescents, Histoires célèbres et inconnues, a été publié aux Éditions Gallimard.

Les textes de Fabrice Melquiot sont traduits en plusieurs langues et ont été représentés dans de nombreux pays : Allemagne, Grèce, Mexique, États-Unis, Chili, Espagne, Italie, Japon, Québec, Russie.

Il a reçu, en 2008, le Prix Théâtre de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.

À partir de 2012, il est nommé à la direction du théâtre Am Stram Gram de Genève. En 2013, il crée Quand j'étais Charles, dont il écrit le texte et assure la mise en scène avec Vincent Garanger.

Il a reçu le Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse le 15 octobre 2018 pour Les Séparables (L’Arche Éditeur)[1]

Œuvres[modifier | modifier le code]

L'École des loisirs[modifier | modifier le code]

  • Le Jardin de Beamon (1999)
  • Les Petits mélancoliques (1999)
  • L'enfant dieu (2003)

L'Arche[modifier | modifier le code]

  • La Semeuse (2001)
  • Percolateur Blues (2001)
  • L'Inattendu (2001)
  • Kids (2002)
  • The Ballad of Lucy Jordan (2002)
  • Le Diable en partage (2002)
  • Le Gardeur de silences (2003)
  • L'Actrice empruntée (2004)
  • Le Laveur de visages (2004)
  • C'est ainsi mon amour que j'appris ma blessure (2004)
  • Veux-tu ? - Poésie (2004)
  • Ma vie de chandelle (2004)
  • Je rien te deum (2005)
  • Exeat (2005)
  • Faxxman (2005)
  • Je peindrai des étoiles filantes et mon tableau n'aura pas le temps (2005)
  • Sâlat Al-Janâza (2005)
  • Marcia Hesse (2005)
  • Graceful - Poésie (2005)
  • Lisbeths (2006)
  • Tasmanie (2007)
  • Faire l'amour est une maladie mentale qui gaspille du temps et de l'énergie (2008)
  • Eileen Shakespeare / Pollock (2009)
  • Le Jeu d'histoires libres, co-écrit avec Enzo Cormann et Pauline Sales (2009)
  • Otto Witte (2009)
  • Modane (2010) :
    • Tarzan Boy
    • M'man
    • Miss Electricity
  • 399 secondes / Hart-Emily / Le Cabinet de curiosités (2010)
  • Days of nothing (2012) (ISBN 978-2-85181-777-8)
  • Le Poisson combattant / Page en construction / Je suis drôle (2015)
  • Les Séparables (2017)
  • J'ai pris mon père sur mes épaules (2019) (ISBN 978-2-85181-955-0)
Collection Jeunesse
  • Perlino Comment (2001)
  • Bouli Miro (2002) (ISBN 2-8518-1522-9)
  • Albatros (2004)
  • Bouli redéboule (2005)
  • Catalina in fine (2005)
  • Wanted Petula (2007)
  • Alice et autres merveilles (2007)
  • Blanches (2010)
  • Bouli année zéro (2010)
  • Guitou (2011)
  • Frankenstein (2012) (ISBN 978-2-85181-758-7)
  • Moby Dick (2014)
  • Münchhausen (2015)

Espaces 34[modifier | modifier le code]

  • Caravanes (2005)

Le Castor Astral[modifier | modifier le code]

  • Qui surligne le vide avec un cœur fluo ? (2012)

L’Élan vert[modifier | modifier le code]

  • Série Les Sales Histoires de Félicien Moutarde, texte de Fabrice Melquiot, illustrations de Ronan Badel
    • La Naissance de Félicien Moutarde, 2010
    • Deuxième fois qui pique, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean Cagnard et Fabrice Melquiot lauréats des Grands Prix 2018 », ARTCENA,‎ (lire en ligne, consulté le 16 octobre 2018)