Ismael Crespo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ismael Crespo Martínez
Description de l'image Ismael Crespo.jpg.
Naissance
Burgos
Drapeau de l'Espagne Espagne
Nationalité Espagnole
Domaines Campagne Électorale, élection,vote, recherches politiques
Institutions Université de Murcie
Diplôme Doctorat en sciences politiques et sociologie
Formation Sciences politiques Université complutense de Madrid
Directeur de thèse Manuel Alcántara Sáez
Distinctions Professeur Cause Honorifique par l'Universidad Nacional de la Rioja, Argentine
Commandeur de l'ordre national de la Croix du Sud
Site Site Web

Ismael Crespo Martínez est un politologue et américaniste espagnol, professeur titulaire de Sciences Politiques à l’université de Murcie dont il dirige également le département de sciences politiques. Il gère également la revue numérique Más Poder Local dédiée à la communication politique et aux comportements électoraux principalement en Espagne et en Amérique latine. Depuis 2012, il est président de l’Association latino-américaine de chercheurs en campagnes électorales (ALICE).

Parcours[modifier | modifier le code]

Il obtient son doctorat en science politique et sociologie en 1995 en défendant sa thèse, dirigée par Manuel Alcántara Sáez, Crise et transformations des Relations politiques en Uruguay. Analyse du comportement des acteurs lors des processus de changement de régime politique[1].

Il dirige, de 1997 à 1999, le Centre de recherche sociologique (CIS). À cette période et depuis le département de sciences politiques de l’université de Murcie, il se charge des projets de « Leadership et campagnes électorales » et « Idéologies et campagnes électorales ».

Il est nommé directeur général des universités du gouvernement espagnol en 2000[2],[3] Puis il fonde et dirige en 2002, et ce jusque 2004, l’Agence espagnole d’évaluation de la qualité et d’accréditation universitaire (ANECA)[4]. Il coordonne alors les travaux relevant du domaine de l’éducation de la présidence espagnole du Conseil de l'Union européenne en 2002 et du Comité de l’Espace Commun de l’Éducation supérieure Union européenne, Amérique latine et Caraïbes (Uealc) -2000-2004.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Lors de sa carrière professionnelle, Ismael Crespo a reçu diverses distinctions dont la plaque de l’ordre de l’ordre civil d’Alfonse X le Sage, décerné par le gouvernement espagnol ; le grade de commandeur de l'ordre national de la Croix du Sud décerné par le président Fernando H. Cardoso[5]. Il a également été reconnu comme académicien de haut rang par l’Université de Lima et César Vallejo de Trujillo, ainsi que par deux universités argentines : l’université catholique de Cordoba et l’université nationale de La Rioja.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Crespo, I., V. Martínez, A. Mora, C. Moreno y R. Rabadán 2016. Manual de Herramientas para la Investigación de la Opinión Pública. Valencia: Tirant lo Blanch (270 pages)[6]. (ISBN 978-84-9143-184-8)
  • Crespo, I., O. D´Adamo, V. García Beaudoux y A. Mora Rodríguez (coords.) 2015. Diccionario Enciclopédico de Comunicación Política. Madrid: Centro de Estudios Políticos y Constitucionales (374 pages)[7]. (ISBN 978-84-259-1660-1)
  • Crespo, I. (dir.) 2013. Partidos, Medios y Electores en Procesos de Cambio. Las Elecciones Generales Españolas de 2011. Valencia: Tirant Humanidades (700 pages)[8]. (ISBN 978-84-15731-32-0)
  • Anduiza, E., I. Crespo y M. Méndez 2009: Metodología de la Ciencia Política, 2ª edición revisada, 1ª reimpresión 2011, Madrid: CIS (146 pages)[9]. (ISBN 978-84-7476-480-2)
  • Crespo, I., A. Garrido y M. Riorda 2008: La Conquista del Poder. Elecciones y Campañas Presidenciales en América Latina. Buenos Aires: La Crujía (269 pages)[10]. (ISBN 9789876010641)
  • Crespo, I. 2003 (ed.): Partidos, Medios de Comunicación y Electores. Buenos Aires: Planeta (279 pages). (ISBN 9504911420)
  • Crespo, I. et al. 2003 : Métodos e Técnicas para a Pesquisa Electoral. Río Grande do Soul (Brésil): EDUCAT (146 pages). (ISBN 8575900099)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Crisis y transformación de las relaciones políticas en Uruguay : un análisis del comportamiento de los actores en los procesos de cambio de régimen político » (consulté le 4 mars 2017)
  2. (es) « Referencia del Consejo de Ministros », sur La Moncloa (consulté le 9 mars 2017)
  3. (es) « Consejo de Ministros », sur www.elmundo.es (consulté le 22 janvier 2017)
  4. (es) « Dimensión internacional de la ANECA (Ismael Crespo) » [archive du ], sur web.archive.org, (consulté le 26 décembre 2016)
  5. « Diario Oficial da Uniao », sur Pesquisa (consulté le 9 mars 2017)
  6. « Manual de Herramientas Para la Investigación de la Opinión Pública », sur Editorial Tirant (consulté le 6 mars 2017)
  7. « Diccionario enciclopédico de comunicación política », sur CEPC-Libros (consulté le 6 mars 2017)
  8. « Partidos, medios y electores en procesos de cambio », sur Editorial Tirant (consulté le 6 mars 2017)
  9. (es) « Metodología de la Ciencia Política », sur Librería CIS (consulté le 6 mars 2017)
  10. (es) « La Conquista del Poder. Elecciones y campañas presidenciales en América Latina », sur La Crujía Ediciones (consulté le 6 mars 2017)