Isidoor Teirlinck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isidoor Teirlinck
Description de l'image defaut.svg.
Nom de naissance Teirlinck
Naissance
Zegelsem
Décès (à 83 ans)
Forest

Isidoor Teirlinck, né à Zegelsem le et mort à Forest le , est un écrivain belge d'expression néerlandaise. Il est connu entre autres pour ses ouvrages sur le folklore.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Isidoor Teirlinck a étudié à l'école normale de Lierre. Il a ensuite été instituteur à Serskamp, Drogenbos et Saint-Josse-ten-Noode. À partir de 1875, il a été professeur de mathématiques et de physique à l'école normale Charles Buls qui venait d'être fondée à Bruxelles.

Famille[modifier | modifier le code]

Isidoor Teirlinck a épousé Oda van Nieuwenhove. Il est le père de l'écrivain Herman Teirlinck, le beau-frère de Reimond Stijns (avec qui il a coécrit plusieurs livres sous le nom de Teirlinck-Stijns) et le grand-père de l'ichtyologiste Max Poll.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1873 - Wíe niet hooren wil moet voelen
  • 1884 - Arm Vlaanderen (avec Reimond Stijns)
  • 1886 - Woordenboek van Bargoensch
  • 1895 - Le Folklore flamand : folklore mythologique
  • 1895 - Le Folklore flamand : contes flamands
  • 1901 - Lastige kerels en brave gasten
  • 1908-1924 - Zuid-Oostvlaandersch idioticon

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Delsemme, Les Écrivains francs-maçons de Belgique, Bruxelles, Bibliothèques de l'université libre de Bruxelles, , 568 p. (lire en ligne), p. 467-468.
  • Max Poll, « Teirlinck (Isidorius dit Isidoor) », dans Biographie nationale, t. XXXIV, Bruxelles, Établissements Émile Bruylant, (lire en ligne), col. 741-748.

Liens externes[modifier | modifier le code]