Intertrigo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'intertrigo (du latin intertrigo, formé de inter, entre et tero, frotter[1]) ou dermatite intertrigineuse, est une dermatite (inflammation de la peau) touchant les deux faces de plis cutanés. L'inflammation de l'épiderme est ici favorisée par l'environnement constamment humide, moins aéré et rarement mis en lumière des plis de peau. Souvent l'inflammation est exacerbée par des lésions de friction ou de grattage qui sont des réponses à un prurit. L'intertrigo est fortement associée à l'obésité[2] et a été associé au diabète sucré chez les personnes âgées[3].

Selon une revue d'étude récente (2021) : chez les personnes âgées, {{Citation|les zones cutanées inguinales, mammaires et fessières sont le plus souvent touchées par l'intertrigo. La peau intertrigineuse est souvent enflammée mais non érodée. Les principaux facteurs de risque sont le sexe féminin, l'incontinence urinaire, le diabète et un indice de masse corporelle (IMC) élevé[3].

Zones touchées[modifier | modifier le code]

L'intertigo touche le plus souvent les surfaces inframammaires, axillaires, inguinales, interglutéales, périnéales, interdigitales, la commissure des lèvres, ou les plis de peau redondante chez les personnes obèses

Classification[modifier | modifier le code]

L'intertrigo et l'une des quatre pathologies relevant du terme générique de lésions cutanées liées à l'humidité (LCLH ou MASD pour moisture-associated skin damage) ; il peut être :

Exemples[modifier | modifier le code]

L'intertrigo inguinal, appelé couramment « eczéma marginé de Hébra », démange énormément entre les plis des jambes.

Soins[modifier | modifier le code]

Il y a un consensus médical qui est que « l'investissement dans le développement et l'adoption de protocoles clairs de soins de la peau et de gestion des plis cutanés peut conduire à des améliorations de l'expérience du patient et à de meilleurs résultats cliniques »[2].

Intertigo et risque de cancer ?[modifier | modifier le code]

Il semble que - très rarement - l'intertigo puisse favoriser l'apparition d'un carcinome basocellulaire génital ou survenant au niveau de l'aine (cancer qui est une entité rare déjà associé à une mauvaise hygiène, une irritation cutanée locale chronique ou un antécédent de radiothérapie[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gaffiot F. 1934. Dictionnaire Latin Français. Hachette, Paris.
  2. a et b David Voegeli, « Intertrigo: causes, prevention and management », British Journal of Nursing, vol. 29, no 12,‎ , S16–S22 (ISSN 0966-0461, DOI 10.12968/bjon.2020.29.12.S16, lire en ligne, consulté le )
  3. a et b (en) Irma H.J. Everink, Jan Kottner, Jolanda C.M. van Haastregt et Ruud Halfens, « Skin areas, clinical severity, duration and risk factors of intertrigo: A secondary data analysis », Journal of Tissue Viability, vol. 30, no 1,‎ , p. 102–107 (DOI 10.1016/j.jtv.2020.12.005, lire en ligne, consulté le )
  4. Aria, A., Rosenbaum, L., & Migden, M. (2020). Multiple inguinal basal cell carcinomas in the setting of intertrigo. Indian Journal of Dermatology, Venereology, and Leprology, 86(4), 469-469. |URL= https://go.gale.com/ps/i.do?id=GALE%7CA626737705&sid=googleScholar&v=2.1&it=r&linkaccess=abs&issn=03786323&p=HRCA&sw=w&userGroupName=anon%7Eb0b4b94f

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Aaron DM (2013). "Intertrigo" in The Merck Manual Professional Edition, édition électronique, en ligne <http://www.merckmanuals.com/professional/>, consulté le . © 2013 Merck & Co. (Whitehouse Station, NJ, É.U.A.)
  • (en) Wolff K, Johnson RA (2009). Fitzpatrick's Color Atlas & Synopsis of Clinical Dermatology, 6th Ed, © 2009 McGraw Hill Medical (É.U.A.), 1114 p.