Inhibiteur de l'anhydrase carbonique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les inhibiteurs de l'anhydrase carbonique sont une classe de composés pharmaceutiques qui inhibent l'activité des enzymes anhydrases carboniques. Ils sont utilisés comme agents anti-glaucome, diurétiques, antiépileptiques, dans le traitement du mal des montagnes, des ulcères gastro-duodénaux, des troubles neurologiques ou encore de l'ostéoporose[1],[2],[3].

Propriétés pharmacodynamiques[modifier | modifier le code]

Il inhibe l'élimination de H+ au niveau du tube contourné distal et proximal (réabsorption de H+). Il inhibe la réabsorption de Na+ sous forme de bicarbonate qui sera éliminé dans les urines de même que le HCO3-.

Indications thérapeutiques[modifier | modifier le code]

Il est surtout utilisé dans le glaucome (diminution de la sécrétion de l'humeur aqueuse) et pour alcaliniser les urines.

Exemple : acétazolamide (diamox) (250-500 mg/jour)

Il est aussi utilisé dans le cas des hypertensions intracrâniennes (pour diminuer le surplus de liquide céphalo-rachidien (LCR) dans les ventricules situés dans la boîte crânienne) pour, ainsi, uriner cet excédent dû à un déséquilibre entre la production et l'absorption du LCR. Il est utilisé comme diurétique.

Exemple: Acétazolamide (Diamox) de 4 comprimés de 250 mg. Donc, 1 000 mg/jour.

www.euro-pharmat.com/documents/3-drainigelcr.pdf

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Carbonic anhydrase: its inhibitors and activators, Boca Raton, CRC Press, (ISBN 9780415306737)
  2. (en) Supuran CT, Scozzafava A, « Carbonic anhydrase inhibitors and their therapeutic potential », Expert Opinion on Therapeutic Patents, vol. 10, no 5,‎ , p. 575–600 (DOI 10.1517/13543776.10.5.575)
  3. (en) Supuran CT, Scozzafava A, Casini A, « Carbonic anhydrase inhibitors », Med Res Rev, vol. 23, no 2,‎ , p. 146–89 (PMID 12500287, DOI 10.1002/med.10025)