Inégalités de Morse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En théorie de Morse, les inégalités de Morse sont une famille d'inégalités portant sur la combinatoire de points critiques d'une fonction de Morse sur une variété différentielle compacte M. Ces inégalités ne dépendent pas du choix de la fonction, mais seulement de la topologie de M, à travers les nombres de Betti de M ou autrement dit, sur l'homologie (à coefficients dans ℤ/2ℤ) de la variété.

Énoncé[modifier | modifier le code]

Soit une fonction de Morse f sur une variété différentielle compacte M. En notant le k-ième nombre de Betti de la variété M et le nombre de points critiques d'indice k de f on a :

Inégalités de Morse —  .

On parle de plusieurs inégalités puisqu'elles portent sur la variable k, c'est donc une inégalité pour chaque k.

Référence[modifier | modifier le code]

Michèle Audin et Mihai Damian, Théorie de Morse et homologie de Floer, EDP Sciences, (ISBN 978-2-75980518-1), 80