Ichtyosarcotoxisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ichtyosarcotoxisme

CIM-10 A05.9 - T61.2
CIM-9 005.9
MeSH D005400

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

L'ichtyosarcotoxisme désigne les intoxications alimentaires dues à l'ingestion de poissons ayant accumulé des toxines dans leur chair, leur peau ou leur viscères. Ce terme est issu du grec : ichtyos pour poisson, sarcos pour chair et toxicon pour poison.

Les deux formes les plus fréquentes sont [1] :

  • la ciguatera, probablement la plus connue et la plus fréquente, due à l'ingestion de poissons de récifs habituellement comestibles, mais ayant accumulé au cours de la chaine alimentaire des ciguatoxines produite par un phytoplancton ;
  • le scombrotoxisme, ichtyosarcotoxisme de type histaminique, après la consommation de scombridés (poissons bleus à chair rouge) comme thons, maquereaux, bonites, daurades coryphène, espadons) est une intoxication due à la formation d'histamine après dégradation bactérienne de l'histidine présente en grande quantité dans la peau de ces poissons.

D'autres intoxications plus rares existent comme [1] :

  • le tétrodotoxisme, ou fugu, est dû à la consommation de tétrodons. Toxique, le fugu peut être rendu comestible après une préparation dont certains cuisiniers japonais ont la maîtrise ;
  • le clupèotoxisme, après ingestion de sardines tropicales ;
  • la palotoxicose, après ingestion de crabes contaminés par des palotoxines ;
  • le carchatoxisme, après ingestion de grands requins ;
  • le chélonitoxisme, après ingestion de chair de tortues marines ;
  • l'ichthyoalleinotoxisme, syndrome hallucinatoire après ingestion de poissons herbivores.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Luc De Haro, « Intoxications par organismes aquatiques », Revue de médecine tropicale, no 68,‎ , p. 367-374 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]