Ibrahima Kébé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ibrahima Kébé
Image dans Infobox.
Ibrahima Kébé devant La tragédie du Joola (en haut, à gauche) en 2008.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
DakarVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Ibrahima Kébé (1955-2019) est un artiste sénégalais contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine sarakholé, Ibrahima Kébé est né à Kaolack le .

Kébé de son nom d'artiste résidait à Dakar depuis plusieurs dizaines d’années. Il avait reçu sa formation artistique à “L’Ecole des Beaux Arts de Dakar”.

Kébé était un peintre du quotidien: il réalisait des instantanés de vie de la société sénégalaise. Il peignait des instants fugitifs de vie hauts en couleur, chargés de naïveté, de poésie, de sincérité et d’émotion.

Aucun autre artiste, dans les arts contemporains du Sénégal ne faisait comme lui, ne créait de telles formes avec de telles couleurs. Dans ses œuvres, les femmes occupaient une place sinon essentielle du moins prépondérante.

Ses œuvres ont été exposées dans de nombreux pays et chez d'innombrables collectionneurs à travers le monde.

Il était résident au Village des Arts de Dakar.

Il décède le [1].

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres en noir et blanc sur papier mâché (2008).

Un de ses amis belges avait créé un blog "son site Internet" pour promouvoir son travail d'artiste. Ce blog est toujours actif [voir liens externes]. Il permet de voir et d'entendre Kébé et de découvrir ses œuvres.

  • Partage inégal, 1982
  • Le cri de la jeunesse, 1983
  • Avis de recherche, 1996
  • Femme au pouvoir, 1997
  • Les nageurs, 1998
  • Femme au balafon, 1999
  • Regroupement, 1999
  • Affectivité, 1999
  • Grande famille en noir et blanc, 2002
  • Regroupement des sages, 2004
  • Le jeune garçon, 2004
  • Couple heureux, 2004
  • Crépuscule des hommes, 2004
  • Sérénité, 2004
  • La lettre confidentielle, 2004
  • Le gros baiser, 2004
  • Les amis du soleil, 2004
  • La fiancée du ciel, 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ibrahima Kébé, Peintures et Serigne Mbaye Camara, Sculptures, Catalogue d'exposition Galerie Éphémère, Antécédence ASBL, 1997 (catalogue d'exposition)
  • Daniel Sotiaux, « Ibrahima Kébé : humain, seulement humain », in Bassam Chaïtou, Serge Villain, Trajectoires: art contemporain du Sénégal : collection Bassam Chaïtou, Musée de l'Ifan de Dakar, Kaani, 2007, p. 146-163 (catalogue d'exposition

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]