Hypomélanose de Ito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hypomélanose de Ito

Classification et ressources externes

OMIM 300337
DiseasesDB 31154
MeSH D010859
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

L' hypomélanose de Ito (HI), anciennement dénommée incontinentia pigmenti achromians[1] est une maladie neuro-cutanée caractérisée par des lésions cutanées hypopigmentées le long des lignes de Blaschko qui se développent dans les deux premières années de vie, associées à des symptômes neurologiques, squelettiques et ophtalmologiques[2].

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Sa prévalence (nombre de malades) est inconnue et son incidence (nombre de nouveaux cas) est estimée entre 1/10 000 et 1/8 500[2].

Causes[modifier | modifier le code]

Elle est le plus souvent d'apparition sporadique, mais des cas de transmission autosomique dominante, récessive ou liée à l'X sont possibles[2]. Il existe parfois des anomalies chromosomiques[3].

Diagnostic[modifier | modifier le code]

L'atteinte cutanée peut être associée à d'autres atteintes, le plus souvent cérébrales au niveau de la substance blanche[4].

Les diagnostics différentiels, associant atteintes cutanées et neurologiques[5], sont principalement l' incontinentia pigmenti, la sclérose tubéreuse et le syndrome de Pallister-Killian. Et en cas de macules hyperpigmentées associées, il faut inclure les neurofibromatoses de types 1 et 2[2].

Traitement[modifier | modifier le code]

La prise en charge est pluri-disciplinaire et si les lésions cutanées ne nécessitent pas de traitement spécifique, une prise en charge par un ophtalmologue, un neurologue ou un orthopédiste peuvent être nécessaires[2].

Évolution[modifier | modifier le code]

Le pronostic est bon concernant les lésion cutanées et dépend de la gravité des anomalies viscérales associées[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ou encore incontinentia pigmenti de type 1 ou mosaïcisme pigmentaire de type Ito
  2. a, b, c, d, e et f G. Vergine. Mai 2008. Hypomélanose de Ito - http://www.orpha.net
  3. Ruiz-Maldonado R, Toussaint S, Tamayo L, Laterza A, del Castillo V, Hypomelanosis of Ito: diagnostic criteria and report of 41 cases, Pediatr Dermatol, 1992;9:1-10
  4. Ruggieri M, Pavone L, Hypomelanosis of Ito: clinical syndrome or just phenotype?, J Child Neurol, 2000;15:635-44
  5. Zvulunov A, Esterly NB, Neurocutaneous syndromes associated with pigmentary skin lesions, J Am Acad Dermatol, 1995;32:915-35


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]