Hymne du drapeau national de la République de Chine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La portée de l'Hymne du drapeau national de la République de Chine.

L'Hymne du drapeau national de la République de Chine (chinois traditionnel : 中華民國國旗歌 ; chinois simplifié : 中华民国国旗歌 ; pinyin : Zhōnghuámínguó guóqí gē) est l'hymne qu'on joue pendant la levée du drapeau de la République de Chine.

Paroles[modifier | modifier le code]

Paroles en chinois Traduction en français

山川壯麗,物產豐隆,
炎黃世胄,東亞稱雄。
毋自暴自棄,毋故步自封,
光我民族,促進大同。
創業維艱,緬懷諸先烈;
守成不易,莫徒務近功。
同心同德,貫徹始終,
青天白日滿地紅。
同心同德,貫徹始終,
青天白日滿地紅。

Les montagnes sont grandioses, la ressource est abondante.
Les descendants du Yán et du Huáng sont devenu les chefs de l'Asie de l'est.
Il ne faut ni se laisser aller au désespoir, ni suivre les sentiers battus.
Faisons se lever notre nation et promouvons l'harmonie mondiale.
Fonder le pays était difficile. Il faut donc se souvenir de nos ancêtres.
Le préserver ne sera pas facile. Il ne faut pas rogner sur les dépenses.
Du même cœur et de la même vertu, du début jusqu'à la fin,
«Le ciel bleu, le soleil blanc et le terre entièrement rouge»!
Du même cœur et de la même vertu, du début jusqu'à la fin,
«Le ciel bleu, le soleil blanc et le terre entièrement rouge»!

Histoire[modifier | modifier le code]

Fichier audio
Hymne du drapeau national
de la République de Chine
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Dans les années 1930, le gouvernement chinois a désigné San Min Chu-i, l'hymne de la Kuomintang, comme l'hymne national provisoire. En attendant, le gouvernement a aussi exigé la ministère de l'éducation de tenir un concours pour un hymne national officiel[1]. En 1936, la ministère de l'éducation a reçu plus de 3 000 soumissions, dont une composition de Zì Huáng (zh) (黃自). Le gouvernement a aimé cette composition mais il n'a voulu pas abandonner San Min Chu-i, dont les paroles sont les testaments de Sun Yat-Sen. En conséquence, en 1937, le gouvernement a décidé que San Min Chu-i reste l'hymne national mais on doive jouer la composition de Zì Huáng pendant la levée du drapeau national.

L'auteur des paroles de l'Hymne du drapeau national a fait l'objet de controverses. Aujourd'hui, les paroles sont officiellement attribués à Jìtáo Dài (zh) (戴季陶). Cependant, il y a des arguments qui prônent que Désuǒ Liáng (梁得所) fut l'auteur originelle de ces paroles[2].

Récemment, il y a de propositions d'abandonner San Min Chu-i et de désigné l'Hymne du drapeau national de la République de Chine comme l'hymne national officiel. Les proposants argumentent que San Min Chu-i, qui est aussi l'hymne de la Kuomintang, est «trop partisan»[3].

Usage[modifier | modifier le code]

L'hymne national de la République de Chine est joué avant de lever le drapeau national. Après l'hymne national, l'Hymne du drapeau national est joué pendant que le drapeau national est levé. Cette pratique est unique dans le monde.

Usage international[modifier | modifier le code]

En novembre 1979 à Nagoya, au Japon, le CIO a adopté une résolution, selon laquelle le Comité olympique de la République de Chine (CORC) est reconnu sous le nom «Comité olympique de Taipei chinois» (COTC) et ses athlètes prendront part aux compétitions sous le nom de «Taïpeï chinois»[4],[5]. En 1981, un accord est signé à Lausanne, au Suisse, entre le CIO et le COTC[6]. Cet accord a permis au COTC de devenir à nouveau un membre du CIO[6]. En 1983, le COTC a fait un demande d'adopter l'Hymne du drapeau national, au lieu de San Min Chu-i, comme l'hymne représentant les athlètes de la République du Chine[4]. Le CIO a donner au COTC la permission[4].

Aujourd'hui, l'Hymne du drapeau national est aussi joué pendant des autres compétitions internationales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hébdo de Ming Pao (明报月刊), issue 289, p. 87.
  2. (zh) 劉怡伶, « 疏理與考榷:《良友》、《大眾》以及梁得所衍生的幾個疑問 », 國家圖書館館刊, no 100:1,‎ , p. 30-39 (lire en ligne)
  3. (zh) 謝志偉, « 請「沈君山」改名為「陽明山」如何? », 自由時報,‎ (lire en ligne)
  4. a, b et c (zh) Chin-Ping Liu, « 1981年奧會模式簽訂之始末 » [PDF],‎ .
  5. (zh) Li-Yun Chao, « 「中華台北」會籍名稱使用事略 », sur National Policy Foundation,‎ .
  6. a et b (en) 湯銘新, « 解析「奧會模式」與政治歧視--追記「兩會洛桑協議」之淵源 », 國民體育季刊156期, 行政院體育委員會,‎ (consulté le 4 juillet 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]