Hubert Henno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hubert Henno
Image illustrative de l'article Hubert Henno
Fiche d’identité
Nom complet Hubert Henno
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (41 ans)
à Boulogne-Billancourt (92)
Taille 1,89 m
Poids 86 kg
Surnom Hubert, Hubi, HH
Caractéristiques
Attaque 338 cm
Contre 310 cm
Latéralité Droitier
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Tours Volley-Ball
Numéro 2
Poste Libero
Club junior
Saison Club
1990-1991 Drapeau : France CASG Paris
1991-1995 Drapeau : France Asnières VB 92
Parcours professionnel
Saison Club Réc.
1996-1999 Drapeau : France Asnières VB 92
1999-2002 Drapeau : France Paris Volley
2002-2005 Drapeau : France Tours Volley-Ball
2005-2006 Drapeau : Russie Dynamo Moscou
2006-2008 Drapeau : Italie M. Roma Volley
2008-avr 2009 Drapeau : Italie YogaVolley Forlì
avr-mai 2009 Drapeau : France Paris Volley
2009-2012 Drapeau : Italie Bre Banca Cuneo
2012-2014 Drapeau : Italie Lube Macerata
2015-2016 Drapeau : France Tours Volley-Ball
Sélections en équipe nationale
Années Équipe Ma.
1999-2010 en sport Drapeau : France France 237

Hubert Henno est un joueur français de volley-ball né le à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Il mesure 1,90 m et joue au poste de libero. Il totalise 237 sélections en équipe de France[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Hubert a commencé sa carrière au C.A.S.G Jean Bouin dans le club de ses parents à l'âge de 6 ans. il a rapidement basculé dans le volley qui était dans les gènes de la famille Henno (père Henry vice président CEV et FFVB, frère Olivier champion de France 93 et CDF 94 avec le PSG Asnières).

Il est parti à Asnières suivre son frère et ainsi jouer pour la meilleure équipe de jeunes et de formation française, alors entraîné par André Patin. Devenant champion de France cadets, juniors avec des Patin, Frangolacci entre autres il gravit les échelons nationaux avec le club banlieusard pour être appelé en EDF en août 99 pour participer au tournoi de France et les CE 99.

Dès lors Hubert n'a plus quitté les "Bleus" pour terminer sa carrière lors des CM 2010 en Italie, il est rappelé par L.Tillie pour le T.Q.O de Tokyo en 2016 à bientôt 40 ans...

C'est en 2005 qu'il décide de s'exiler à l'étranger pour enrichir ses compétences et son palmarès, de la Russie à l'Italie ou il remporte toutes les compétitions nationales.

En 2015, Hubert Henno revient au Tours Volley-Ball, 10 ans après son départ vers l'étranger.

Son palmarès est le plus riche des volleyeurs français, l'ayant conquis surtout en club et comprenant 2 Ligue des champions, 5 champion de France, 1 Russie et 2 Italie de même que vainqueur des coupes nationales dans ces mêmes pays et de CEV (3 fois).

En Europe il a tout gagné et reste le meilleur spécialiste au monde à son poste.

  • 1999: Élu meilleur libéro de France
  • 2000: Élu meilleur libéro de France
  • 2001: Élu meilleur libéro de France
  • 2002: Élu meilleur libéro du monde aux CM en Argentine.
  • 2003: Élu meilleur libéro d'Europe (C.E 2003 en Allemagne)
  • 2009: Élu meilleur libéro d'Europe (C.E 2009 en Turquie)
  • 2010: Élu meilleur libéro de Série A.
  • 2013 : Élu meilleur libéro du monde.
  • 2014 : Élu meilleur libéro de Série A.

Clubs[modifier | modifier le code]

Club De À
Drapeau : France Asnières Volley 92 1996-1997 1998-1999
Drapeau : France Paris Volley 1999-2000 2001-2002
Drapeau : France Tours Volley-Ball 2002-2003 2004-2005
Drapeau : Russie Dynamo Moscou 2005-2006 2005-2006
Drapeau : Italie M. Roma Volley 2006-2007 2007-2008
Drapeau : Italie Mare&Volley Forlì 2008-2009 avril 2009
Drapeau : France Paris Volley avril 2009 mai 2009
Drapeau : Italie Bre Banca Cuneo 2009-2010 2011-2012
Drapeau : Italie Lube Banca Macerata 2012-2013 2014-2015
Tours Volley-Ball 2015-2016

Palmarès[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ligue Mondiale : la liste des 25 », sur ffvb.org (consulté le 5 avril 2015)