Henry Gellibrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henry Gellibrand
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
St Peter le Poer (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Henry Gellibrand, né le à Londres où il est mort le , est un mathématicien et astronome britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Curé à Chiddingstone (en), ami de Henry Briggs dont il a été vraisemblablement l'élève, il termine le travail de celui-ci sur les logarithmes[1].

Il occupe la chaire d'astronomie du Gresham College en succession d'Edmund Gunter et soutient le système de Ptolémée contre celui de Copernic.

Il est célèbre pour ses études sur le champ magnétique terrestre et découvre que la déclinaison magnétique n'est pas constante mais change avec le temps (1635)[2].

On lui doit aussi une méthode de mesure de la longitude basée sur des éclipses[3].

Il est inhumé au St Peter le Poer (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, vol. 1, Ch. Delagrave, 1878, p. 1158
  2. Albert van Helden, Elizabeth Burr, Gellibrand, Henry, The Galileo Project, Rice University, 1995
  3. Michael Hoskin, The Cambridge Concise History of Astronomy, 2003, p. 150.

Liens externes[modifier | modifier le code]