Henrique Da Silva Gomez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henrique
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Grenoble Foot 38
Numéro 3
Biographie
Nom Henrique da Silva Gomes
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance (33 ans)
Lieu Rio de Janeiro (Brésil)
Taille 1,87 m (6 2)
Poste Défenseur
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Brésil Portuguesa
1994-1997 Drapeau : Brésil Grêmio
1997-1999 Drapeau : Brésil Botafogo FR
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1999-2005 Drapeau : Brésil Botafogo FR
2005-2006 Drapeau : Brésil Andira EC
2006 Drapeau : Belgique FC Bleid 00 (0)
2006-2008 Drapeau : France Stade de Reims 33 (0)
2008-2009 Drapeau : France CSO Amnéville
2009-2010 Drapeau : France FC Rouen 26 (3)
2010-2012 Drapeau : France Racing Besançon 54 (1)
2012-2014 Drapeau : France AS Beauvais 51 (3)
2014- Drapeau : France Grenoble Foot 28 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 22 Avril 2015

Henrique Da Silva Gomez dit Henrique est un footballeur brésilien né le 20 août 1982 à Rio de Janeiro (Brésil). Il joue au poste de défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henrique naît à Rio de Janeiro où il grandit au sein de la favela de Parque Union (pt), dans le nord de la ville, peuplée de 180 000 habitants[1].

À 12 ans, il participe à un plateau, et c'est là qu'il est repéré. Il part alors terminer sa formation à Grêmio pendant trois ans, avant de revenir à Rio, au Botafogo FR à 15 ans. Il signe son premier contrat professionnel avec ce club à 16 ans et demi et joue son premier match à 17 ans, à l'occasion d'un derby contre Flamengo devant 92 000 personnes[1].

Il reste à Botafogo jusqu'en 2005. À cette époque (durant les années 2005 et 2006), repéré par Marcel Husson, il fait quelques essais dans des clubs français (Dijon FCO et le FC Metz) mais est contraint de retourner au Brésil et passe alors par le club d'Andira EC (état du Paraná)[1],[2],[3].

En 2006, il est sensé rejoindre le FC Bleid qui évolue en quatrième division belge et où travaille à l'époque Marcel Husson, adjoint de Pascal Carzaniga[1],[3],[4]. Mais alors qu'il n'a finalement pas joué le moindre match officiel avec l'équipe belge[5], il est repéré lors d'un match amical à Nancy par les recruteurs du Stade de Reims[1]. Henrique joue 32 matchs de Ligue 2 sous les couleurs du club, de janvier 2007 à juin 2008, mais son contrat n'est pas renouvelé. Il reste alors sans club pendant 4 mois.

En janvier 2009 il signe pour 6 mois au CSO Amnéville, où Pascal Carzaniga est maintenant entraîneur et participe grandement à la montée du club de CFA 2 en CFA[3],[6]. En fin de saison, il signe chez le promu en National (troisième division), le FC Rouen.

Il joue à Besançon RC de 2010 à 2012, dans le championnat de CFA (quatrième division) une saison puis en National après le titre de champion de CFA en 2011. À la suite de la faillite du BRC, il quitte le club pour rejoindre l'AS Beauvais, équipe de CFA[7].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Gomes, fabuleux destin d’un enfant de la rue, Max Chevrier, site officiel du Racing Besançon, 21 avril 2011, consulté le 6 janvier 2015
  2. Dijon : Essai terminé pour Enrique Da Silva Gomes, Nicolas Puiravau, football365.fr, 2 mai 2005, consulté le 6 janvier 2015
  3. a, b et c Gomes, un battant rassembleur, Max Chevrier, site officiel du Racing Besançon, 5 août 2010, consulté le 6 janvier 2015
  4. LES CLUBS NAMUROIS ET LUXEMBOURGEOIS EN PROMOTION D, B. AE., La Dernière Heure/Les Sports, 20 décembre 2005, consulté le 6 janvier 2015
  5. « FOOTBALL : Reims à Ajaccio : « On aura des occasions » », L'Union, 29 février 2008, lire en ligne
  6. Vincent Ghérin, « Amnéville mise sur l'efet Coupe », Le Foot Lorraine, Lafont presse, n°22, février 2009, p. 16, lire en ligne
  7. Henrique, un Brésilien à Beauvais, Le Parisien, 19 septembre 2012, consulté le 6 janvier 2015