Helotiales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’ordre des Helotiales est un rang taxinomique de champignons ascomycètes de la classe des Leotiomycètes au sein de la division Ascomycota[3]. On en découvre encore de nouvelles espèces[4], un genre nouveau (Sageria y a été intégré en 1975)[5].

Mitrula paludosa, l'un des nombreux Helotiales

Selon une estimation de 2008, cet ordre contient 10 famille groupant 501 genres, et 3881 espèces[6].

L’ordre des Helotiales est le plus grand ordre des champignons discomycètes inoperculés. Cet ordre contient notamment le fameux petit champignon du genre Chlorociboria ; en forme de tasse bleu-vert qui vit sur le chêne[7] (photo ci-contre).

Certaines espèces sont pathogènes pour certaines plantes cultivées (fruits…).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Liste des familles[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (27 juillet 2017)[8] :

Selon Myconet (2007)[9] :

Pathogènicité[modifier | modifier le code]

Quelques espèces sont pathogènes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 6 août 2017
  2. BioLib, consulté le 6 août 2017
  3. Lumbsch TH, Huhndorf SM.(décembre 2007), Outline of Ascomycota – 2007 ; Myconet ;volume=13 ;pages=1–58 ; Ed: The Field Museum, Department of Botany, Chicago, USA
  4. A. Funk, « Two new species of Encoelioideae (Helotiales) on western hemlock », Canadian Journal of Botany, vol. 56, no 14,‎ , p. 1575-1578 (DOI 10.1139/b78-186)
  5. A. Funk, Sageria, a new genus of Helotiales ; Canadian Journal of Botany, 1975, 53(12): 1196-1199, 10.1139/b75-144
  6. (en) P.M. Kirk, P.F. Cannon, D.W. Minter et J.A. Stalpers, Dictionary of the Fungi, Wallingford CABI, , 760 p. (ISBN 9780851998268, lire en ligne), p. 346
  7. (en) Kuo M., « Chlorociboria aeruginascens & C. aeruginosa », (consulté le 29 août 2009)
  8. Catalogue of Life, consulté le 27 juillet 2017
  9. (en) Lumbsch, H.T. & Huhndorf, S.M., 2007. Outline of Ascomycota – 2007. Myconet, 13, 1-58. Lire en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kirk PM, Cannon PF, Minter DW, Stalpers JA (2008), Dictionary of the Fungi 10e édition, Ed :CABI, Wallingford, UK Voire page 310 ; (ISBN 9780851998268)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]