Haute-Arménie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Haute-Arménie, Arménie supérieure, Bardzr Hayk ou Barjr Hayk’ (en arménien Բարձր Հայք) est une des quinze provinces de l'Arménie historique selon Anania de Shirak[1]. Occupant l'extrémité nord-ouest du haut-plateau arménien et adossée aux Alpes pontiques, elle correspond approximativement aux régions d'Erzenka et de Karin, aujourd'hui en Turquie orientale[2].

Districts[modifier | modifier le code]

Les quinze provinces de l'Arménie historique, avec la Haute-Arménie à l'ouest.

La province se compose de neuf districts ou cantons (gavar, գավառ)[3] :

  • Daranałi (Դարանաղի) ;
  • Ałiwn (Աղիվն) / Aṙiwc ;
  • Muzur (Մուզուր) / Mĕnjur ;
  • Ekełeac’ (Եկեղյաց) ;
  • Mananałi (Մանանաղի) ;
  • Derǰan (Դերջան) ;
  • Sper (Սպեր) ;
  • Šałagom (Շաղագոմ) ;
  • Karin (Կարին).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Éd. Privat, (1re éd. 1982), 991 p. [détail de l’édition] (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 43.
  2. Claude Mutafian (dir.), Arménie, la magie de l'écrit, Somogy, Paris, 2007 (ISBN 978-2-7572-0057-5), p. 144.
  3. (en) Robert H. Hewsen, Armenia: A historical Atlas, The University of Chicago Press, Chicago et Londres, 2001 (ISBN 0-226-33228-4), p. 102.