Hans Riegel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hans Riegel
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Friesdorf (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
Sépulture
Südfriedhof (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Paul Riegel (d)
Hans RiegelVoir et modifier les données sur Wikidata
Suedfriedhof Bonn - Grab Riegel.jpg
Vue de la sépulture.

Hans Riegel (né le à Bonn et mort le à Bonn en Allemagne) est le fondateur de l'entreprise allemande de confiserie Haribo (ce nom étant l'abréviation de « HAns RIegel BOnn »).

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière chez Kleutgen & Meier.

Fils de Peter et Agnes Riegel, Hans naît dans le quartier de Friesdorf à Bonn.

Après la fin de sa scolarité, il suit une formation de confiseur dans l'entreprise Kleutgen & Meier, où il travaille plus de cinq ans. Il travaille ensuite à Neuss, puis à Osnabrück. Après la Première Guerre mondiale, il revient à Bonn chez Heinen, dans le quartier de Kessenich ; il parvient à devenir codirecteur de cette entreprise qui prend alors le nom de Heinen & Riegel.

Le , il crée sa propre entreprise qu’il appelle Haribo. Selon l'entreprise, il a démarré celle-ci « avec un sac de sucre ». Hans Riegel a acheté une ancienne buanderie dans la Bergstraße à Kessenich (en), où il a installé et exploité lui-même la première usine de fabrication. Outre un sac de sucre, les premiers équipements de la société se réduisaient à une plaque de marbre de pâtissier, un tabouret, un poêle en brique, un chaudron en cuivre et un rouleau à pâtisserie[1].

Marque de fabrique de l’entreprise Haribo

En 1921, il épouse Gertrud Vianden, qui est aussi sa première employée (elle s’occupe de la livraison de la marchandise à vélo). Ils auront trois enfants : Hans (1923-2013), Anita (1924-2004) et Paul (de) (1926-2009).

En 1922 il invente une friandise en forme d'ours en gomme gélifiée qui va être connue dans le monde entier : appelée Tanzbär à sa création, en référence à l'ours dansant qui distrayait les gens au Moyen Âge, elle est ensuite appelée Haribo-Goldbär (« Ours d’or d’Haribo »).

Son entreprise connaît un grand développement : à la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle emploie déjà 400 personnes lorsqu'il meurt d'une crise cardiaque âgé de seulement 51 ans[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Haribo, « 100 ans de HARIBO: d'une cuisine d'arrière-cour au leadership mondial », sur haribo.com (consulté le 11 décembre 2020).
  2. LSA, « Hans Riegel », sur lsa-conso.fr (consulté le 11 décembre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]