Aller au contenu

Hallie Rubenhold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hallie Rubenhold (née en 1971 à Los Angeles) est une historienne et auteur britannique d'origine américaine[1],[2]. Elle est spécialisée dans l'histoire sociale des XVIIIe et XIXe siècles et l'histoire des femmes. Son livre de 2019 The Five, sur la vie des femmes assassinées par Jack l'Éventreur, est présélectionné pour le Wolfson History Prize et remporte le Baillie Gifford Prize de Non-fiction[3].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Rubenhold est née à Los Angeles d'un père britannique et d'une mère américaine[4] et entreprend un BA en histoire à l'Université du Massachusetts à Amherst. Elle obtient ensuite une maîtrise en histoire britannique et histoire de l'art et une maîtrise en histoire de l'Université de Leeds, sur le thème du mariage et de l'éducation des enfants au XVIIIe siècle. Rubenhold travaille également dans le monde de l'art commercial pour Philip Mold et en tant que conservateur adjoint pour la National Portrait Gallery[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2005, elle écrit une histoire accessible de Harris's List of Covent Garden Ladies et de son auteur dans son livre The Covent Garden Ladies: Pimp General Jack and the Extraordinary Story of Harris's List, et, en 2008, elle publie The Harlot's Handbook: Harris's List., une sélection des "entrées les plus drôles, les plus grossières et les plus surréalistes" des annuaires. La BBC adapte ensuite le matériel pour un documentaire, présenté par Rubenhold elle-même, intitulé The Harlot's Handbook[6].

Rubenhold apparaît régulièrement en tant que contributrice experte sur des documentaires d'histoire pour les réseaux britanniques et américains. Elle contribue à la série de la BBC The Beauty of Maps et à History Cold Case et à Channel 4's Titanic: The Mission, ainsi qu'à Travel Channel's Mysteries at the Museum et Private Lives of the Monarchs[7]. Elle travaille également comme consultante historique pour Jonathan Strange & Mr Norrell (BBC) et Harlots (Hulu / Amazon)[8].

Son livre, Lady Worsley's Whim, publié en novembre 2008, est un récit de l'un des scandales sexuels les plus sensationnels du XVIIIe siècle, l'affaire de conversation criminelle de Richard Worsley contre Maurice George Bisset pour avoir commis un adultère avec Seymour Dorothy Fleming, membre de La nouvelle coterie féminine créée par Caroline Stanhope, comtesse de Harrington. Il est présenté comme le livre de la semaine de BBC Radio 4 à partir du 3 novembre 2008 et est adapté en drama de 90 minutes pour BBC 2 intitulé The Scandalous Lady W, diffusé le 17 août 2015 avec en vedette Natalie Dormer.

Rubenhold écrit deux romans, tous deux se déroulant au XVIIIe siècle. The French Lesson se déroule pendant la Terreur dans le Paris révolutionnaire. Il fait suite à son premier roman, Mistress of My Fate, premier tome de la série Confessions of Henrietta Lightfoot. Les deux livres sont écrits comme un hommage aux œuvres classiques de la littérature du XVIIIe et du début du XIXe siècle[9].

Son livre le plus récent est The Five, une biographie des cinq victimes de Jack l'Éventreur[10]. Il remporte le prix Baillie Gifford de 50 000 £ en 2019 et est désigné livre de l'année du Hay Festival[11],[12]. Il est également sélectionné pour le prix d'histoire Wolfson 2020[13].

Rubenhold est mariée et vit à Londres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (2005:a) The Covent Garden Ladies: Pimp General Jack and the extraordinary story of "Harris' List" . Stroud : Tempus (ISBN 0-7524-2850-0)
  • (ed.) (2005:b) "Harris's List of Covent-Garden Ladies": sex in the city in Georgian Britain. Stroud : Tempus
  • (2008 : a) Lady Worsley’s Whim; An Eighteenth Century Tale of Sex, Scandal and Divorce. Chatto & Windus.
  • (2007 : b) The Harlot's Handbook: Harris's List.. Tempus
  • (2011) Mistress of My Fate; The Confessions of Henrietta Lightfoot Transworld
  • (2015) The French Lesson Transworld
  • (2019) The Five: The Untold Lives of the Women Killed by Jack the Ripper Doubleday (ISBN 978-0-85752-4485)

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Historian vol. 55 no. 4, Blackwell Publishing, 1993, p. 832
  2. « OCLC Classify -- an Experimental Classification Service », classify.oclc.org (consulté le )
  3. « Hallie Rubenhold wins the Baillie Gifford Prize for Non-Fiction | the Baillie Gifford Prize for Non-Fiction »
  4. Zeringue, « The Page 99 Test: Hallie Rubenhold's "The Lady in Red" », (consulté le )
  5. « Hallie Rubenhold – Author – Broadcaster – Historical Consultant », www.hallierubenhold.com (consulté le )
  6. « BBC – BBC Four Documentaries – The Harlots Handbook » (consulté le )
  7. « TV Historian – Expert Appearances – Hallie Rubenhold », hallierubenhold.com (consulté le )
  8. « Hallie Rubenhold », IMDb
  9. Victoria Gallagher, « Transworld secures Hallie Rubenhold series », The Bookseller,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « 'Untold story' of Ripper victims to Doubleday – The Bookseller », www.thebookseller.com (consulté le )
  11. (en-GB) Alison Flood, « Baillie Gifford prize won by Jack the Ripper study 'reclaiming victims' voices' », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  12. « Book of the Year 2019 »
  13. (en) « Shortlist announced for £40k Wolfson History Prize », Books+Publishing, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]