Haine Brigade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haine Brigade
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Punk rock, anarcho-punk[1]
Années actives 19811990
Labels Bébé Rose Productions
Composition du groupe
Anciens membres Jean
Frédéric Grange
Gagou (Gagou Znotded)
Alexa
Laurent
Gilles Garrigos
Dominique
Régis Garrigos
Pierre-Yves Cachard
Gilles Garrigos
Zvonimir Vidovic

Haine Brigade est un groupe de punk rock français, originaire de Lyon, en Rhône-Alpes. Pendant son activité, le groupe participe à de nombreuses compilations, et sort son premier et unique album studio, Sauvages, sous forme d'un 33 tours, en 1987. Le groupe se sépare en 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

Haine Brigade est formé en 1981 à Lyon, en Rhône-Alpes[1]. Après avoir découvert les Sex Pistols et The Clash en 1980, les lyonnais, à cette période, lycéens décident d'en faire eux-mêmes[2]. Lors d'une interview avec le site web français nyarknyark, le guitariste Gilles Garagos explique que les membres ne savaient pas comment jouer d'un instrument lorsqu'ils ont formé Haine Brigade ; ils décideront donc de choisir des instruments au hasard[1],[2]. Leur premier concert s'effectue en 1982 lors d'un rally anti-militariste organisé par des anarchistes locaux à Lyon[1]. Depuis ses débuts, Haine Brigade maintient que ses membres jouent pour le plaisir et non pour l'argent[1].

En neuf ans, Haine Brigade change à de nombreuses reprises de membres. La formation la plus iconique du groupe rassemble Gilles Garrigos à la guitare, Régis Garrigos à la batterie, Pierre-Yves Cachard au saxophone, Dominique à la basse les chanteurs Laurent et Alexa[1]. Haine Brigade publie son seul et unique album studio intitulé Sauvages, en 1987[1]. Ils comptent aussi une cassette (Berlinder Kinder), une série de démos et compilations, ainsi qu'un split avec Bérurier Noir[1]. La couverture de Sauvages comprend une image de deux enfants en train de s'embrasser. Ce choix contredit assez le message que fait passer le nom du groupe[1]. Mais cette contradiction est faite délibérément de la part du groupe : alors que The Clash chantait l'« amour et la haine », Haine Brigade (selon les dires de son chanteur Laurent) fait de même en parlant d'« amour et de haine »[1]. Bien qu'influencés par les groupes The Clash, Sex Pistols et The Ramones, Haine Brigade parvient à créer un style musical unique dans la scène punk des années 1980[1]. L'usage du saxophone par Cachard sur l'album, ainsi que le duo au chant d'Alexa et Laurent contribuent à ce son distinct[1]. Le groupe se sépare en 1990.

Membres[modifier | modifier le code]

Première formation (1981)[modifier | modifier le code]

  • Jean - chant
  • Frédéric Grange - batterie
  • Gagou (Gagou Znotded) - basse
  • Gilles - guitare

Deuxième formation (1983)[modifier | modifier le code]

  • Alexa - chant
  • Laurent - chant
  • Gilles Garrigos - guitare
  • Dominique - basse
  • Régis Garrigos - batterie
  • Pierre-Yves Cachard - saxophone

Troisième formation (1989)[modifier | modifier le code]

  • Laurent - chant
  • Gilles Garrigos - guitare
  • Régis Garrigos - batterie
  • Zvonimir Vidovic - basse

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Haine Brigade (cassette 2 titres, démo autoproduite)
  • 1986 : Berliner Kinder (cassette 9 titres, Bébé Rose Productions)
  • 1987 : Sauvages (33t, 12 titres, Bébé Rose Productions)
  • 1987 : Haine Brigade / Bérurier Noir
  • 1998 : Haine Brigade / Kochise, Sauvages / La où dansent les morts
Morceaux sur les compilations suivantes[3],[4]
  • 1985 : Rock terroriste et 1984, sur Enragés (K7 Kanaï001)
  • 1985 : Vivre pas survivre sur 1984, the Second (New Wave Records), Words Worth Shouting (Radical Change Records) et Rock Army Fraction (Bondage Records / Alerte rouge, 1986)
  • 1986 : État de siège, Rock terroriste et Marche, sur Kakophony - Vol 1 (Kakophony)
  • 1989 : Quoi de neuf docteur ? sur À bas toutes les armées (V.I.S.A. / On a faim)
  • 1990 : Larmes rebelles, sur Moisissures ! Volume 2 (B.S.S.003)
  • 1991 : Territoire des ombres sur Cette machine sert à tuer tous les fascistes (On a faim)
  • Rock n' Gones (label et année inconnus)
  • Female Power (label et année inconnus)
  • Punk Rock aus Frankreich - éditée en RFA en soutien aux prisonniers politiques) (label et année inconnus)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Paris Calling: Haine Brigade », sur readbuzz.com, (consulté le 13 juin 2017).
  2. a et b « Haine Brigade - 1980/1982 Lyon », sur nyarknyark.fr (consulté le 13 juin 2017).
  3. « Discographie de HB » (consulté le 18 juillet 2015)
  4. (en) « Discogs » (consulté le 18 juillet 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]