Kochise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kochise
Autre nom Cosette et les bucherons voyeurs
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Punk rock, anarcho-punk
Instruments Basse, guitare, batterie, saxophone
Années actives 19882009
Labels On a Faim

Kochise est un groupe de punk rock français, originaire d'Agen, en Lot-et-Garonne. Les textes résolument politiques et féminisés, et le groupe est accompagné en concert d'un projectionniste de diapositives.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est originellement formé en 1988, à Agen, en Lot-et-Garonne, sous le nom de Cosette et les bucherons voyeurs[1], et influencé par la scène fun-punk comme les Ludwig von 88. L'intérêt pour la politique et notamment la rencontre avec Roger Petit une figure de la lutte sociale et de l'anarchisme à Agen, ajoutés à la découverte de groupes plus politiques comme les Bérurier Noir poussent les membres du groupe à changer de style et de textes.

Kochise (dont le surnom s'inspire du chef apache Cochise[2]) commence à parcourir la France et l'Europe à une époque où le dit mouvement alternatif s'essouffle (les Bérus, les Brigades, Haine Brigade,... arrêtent de jouer). Parallèlement, Kochise rencontre Tapage, créateur de Peutit keupon, le personnage récurrent du fanzine de référence On a Faim (où il collabore avec Gil, dessinateur au Monde Libertaire), et militant de longue date de la mouvance anarcho-punk parisienne (on lui doit la pochette du split 45T Bérus/Haine Brigade avec le titre Makhnovtchina hymne à Makhno le révolutionnaire anarchiste ukrainien qui contribua à la victoire de la révolution russe puis fut pourchassé par le pouvoir bolchevique). Au contact de Tapage, le groupe entre dans la famille anarcho-punk[2] fondée par Crass et Conflict.

En 1993, Kochise monte le Tee-Pee à Paris. En 1994, le groupe part en tournée en France avec Conflict qui invite Kochise au concert Anarchy in the UK. Les apaches chantent Do They Owe us a Living de Crass et vivent 3 jours à Dial House où ils rencontrent Penny Rimbaud le batteur poète, Gee Vaucher la graphiste (qui dessinera - entre autres - les fameux posters insérés dans les albums de Crass) et Eve Libertine une des chanteuses.

En 1995, le groupe tourne avec Schwarzennegar, le nouveau groupe de Steve Ignorant le chanteur de Crass. Cette année-là, le saxophoniste, le guitariste et le chanteur quittent le groupe et retournent dans le sud, où ils forment le groupe Mascarade (deux albums intitulés Raah et Eh Bé distribués par On a Faim, et 200 concerts). La bassiste et chanteuse continue Kochise avec une nouvelle formation. Ils sortent trois albums et durcissent le message. Les concerts s’enchaînent[3].

En 2004, ils décident d'arrêter et finissent après une dernière tournée en mai 2005. De la même manière que Charles Aznavour, mais avec beaucoup moins de concerts, leur tournée d'adieu n'est pas encore finie. Le dernier concert en date avec Inner Terrestrials s'effectue à Paris à la Pêche le .

Discographie[modifier | modifier le code]

Vinyles[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Caroline de Kergariou, No Future. Histoire du punk, page 342[4]
  • Arno Rudeboy, Nyark nyark ! fragments des scènes punk et rock alternatif en France 1976-1989, Folklore de la zone mondiale, p. 341-344[5]
  • Scalp, 1984-1992: comme un indien métropolitain : aux origines du mouvement antifasciste radical No pasaran, 2005 - 255 pages - page 135[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. bdpnl, « Kochise, 1987 | 2005 { Part 1 } - Abloc », Abloc,‎ . (lire en ligne, consulté le 21 janvier 2018)
  2. a et b bdpnl, « Kochise, 1987 | 2005, Part 2 - Abloc », Abloc,‎ . (lire en ligne, consulté le 21 janvier 2018).
  3. Les Inrockuptibles, Éditions Indépendantes, (lire en ligne)
  4. Caroline de Kergariou, No Future. Histoire du punk, edi8, (ISBN 9782262072445, lire en ligne)
  5. « Nyark Nyark », sur Archives de la Zone Mondiale (consulté le 21 janvier 2018)
  6. Réseau no pasaran, Scalp, 1984-1992: comme un indien métropolitain : aux origines du mouvement antifasciste radical, No pasaran, (ISBN 9782914519083, lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]