Haetae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Haetae
Description de cette image, également commentée ci-après
Une statue de haetae devant le palais Gyeongbokgung

Créature

Autres noms Haechi
Nom coréen 해태 / 해치 (獬豸)
Groupe Créature mythologie
Proches Xiezhi (mythologie chinoise)

Origines

Région Corée

Le haetae (en hangeul 해태), parfois appelé aussi haechi (en hangeul 해치, en hanja 獬豸), est un animal fabuleux de la mythologie coréenne. Il a la forme d'un lion recouvert d'écailles ou d'un pelage avec une corne sur le front[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le haetae se nourrit de feu[3]. Pendant la période Joseon, les sculptures de haetae étaient censées protéger la capitale Hanyang (aujourd'hui Séoul) des catastrophes naturelles et du feu[2],[4]. Symbole de la justice, le haetae était aussi censé distinguer le bien du mal[5],[6].

Les statues de haetae vont généralement par couple : un mâle et une femelle (un petit est parfois sculpté sur le dos ou entre les pattes de la femelle)[7]. On les trouve à l'entrée de palais ou d'autres monuments et bâtiments[8], comme l'Assemblée nationale[9]. En particulier ceux qui gardent le palais Gyeongbokgung sont un symbole national[3]. On les trouve aussi avec d'autres animaux fabuleux dans l'enceinte des palais, sur les escaliers et les balustrades[7].

La municipalité de Séoul utilise officiellement le haetae, sous le nom de haechi, comme symbole depuis 2008[1],[10].

Xiezhi chinois[modifier | modifier le code]

Le haetae présente des similitudes avec le xiezhi (獬豸), animal fabuleux de la mythologie chinoise (sorte de licorne[11]) capable de distinguer la vérité des mensonges[6],[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Seoul goes with Haechi as its logo, sur Korea Joongang Daily, 14 mai 2008
  2. a et b Les palais royaux de Corée par Yeong-hun Sin (texte) et Dae-byeok Kim (photos), éditions Hanokmoonhwa, page 19
  3. a et b (en) Kwanghwamun haetae: Guardians shield historic palace from elemental forces, sur The Korea Herald, 25 août 2000
  4. (en) Ways to make your environment positive, sur The Korea Times, 26 décembre 2013
  5. (en) Gat, traditional headgear in Korea, sur Inside Korea, 15 avril 2014
  6. a et b (es) Con el Derecho en los talones par Carlos Pérez Vaquero, page 22
  7. a et b Les palais royaux de Corée par Yeong-hun Sin (texte) et Dae-byeok Kim (photos), éditions Hanokmoonhwa, pages 47, 49, 312, 359
  8. (en) Dictionary of Korean Art and Archaeology, dirigé par Roderick Whitfield, éditions Hollym, page 292
  9. (en) Yeouido Spring Flowers Festival, sur le site de KBS
  10. (en) Haechi Chosen as Symbol of Seoul, sur The Korea Times, 13 mai 2008
  11. Article « Tombeau Ming Xiaoling », dans le guide Chine, Lonely Planet, 12e édition française, 2017, page 261 (ISBN 9782816163506).
  12. (en) Chinese Art: A Guide to Motifs and Visual Imagery par Patricia Bjaaland Welch, page 147

Voir aussi[modifier | modifier le code]