Hôtel Bonnet de la Beaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hôtel Bonnet de la Baume
HôtelBonnetDeLaBaume.jpg
Présentation
Destination initiale
Hôtel particulier
Destination actuelle
Bureaux et logements privés
Construction
1786
Propriétaire
Privé
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
2-2bis rue Goyrand et 6 rue Frédéric-MistralVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte des Bouches-du-Rhône
voir sur la carte des Bouches-du-Rhône
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'hôtel Bonnet de la Beaume, aussi orthographié Bonnet de la Baume, est un hôtel particulier situé aux 2-2bis rue Goyrand et 6 rue Frédéric Mistral à Aix-en-Provence.

Construction et historique[modifier | modifier le code]

L'hôtel fut construit en 1786 par l'architecte ou maître d'œuvre Joseph Routier[1], pour le conseiller au Parlement de Provence, Joseph Philippe Bonnet de la Baume.

Construit sur l'ancien emplacement de l'Hôtel de la Monnaie et achevé en 1789, Mr de la Baume n'en jouit jamais. Les premiers troubles de la révolution l'ayant conduit à quitter Aix, pour se réfugier à Lyon, il y périt sur l'échafaud révolutionnaire.

La propriété a été successivement celle du Général Miollis puis de MM. de Coriolis-Moissac, avant d'être habité au cours du 19e siècle par Jean-Gaspard Goyrand, médecin et chirurgien, qui a donné son nom à la rue, historiquement rue Sainte[2]. L'hôtel est classé au titre des monuments historiques en 1990[3].

Localisation de l'Hôtel Bonnet de la Beaume sur plan libre (Open Street Map)

Architecture[modifier | modifier le code]

Portail à carrosses de l'hôtel, montrant une des anciennes portes de la ville d'Aix, donnant sur la cour intérieure

La façade et les murs extérieurs de l'hôtel sont sobres, dans le style classique. De pur style Louis XVI, cet édifice d'une grande homogénéité a été restauré à l'initiative de ses propriétaires. Un vaste portail à carrosses, ancienne porte de la ville, ouvre sur une cour calade et sur un jardin privé. De là on accède par la porte principale à la cage d'escalier monumentale, dont la rampe originelle en fer forgé est un chef-d'œuvre de son style[2]. La porte principale est encadrée de deux pilastres à refends.

Informations complémentaires[modifier | modifier le code]

L'hôtel est toujours privé, mais ses propriétaires en laissent l'accès gratuit au public tous les jours de l'année de 8h à 19h, week-end et jours fériés compris[4].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Évocation du vieil Aix, André Bouyala-d'Arnaud, 1964.
  • Le Guide d'Aix-en-Provence et du pays d'Aix, dir. Noël Coulet, 1988.
  • Architecture et décoration du XVIe au XIXe siècle, t. 2, Jean-Luc Massot, éd. Édisud, Aix-en-Provence, 1992. (ISBN 2-85744-602-0).

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :