Hémérothèque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hémérothèque.

Une hémérothèque est un lieu où l'on conserve et archive les journaux, magazines et autres périodiques de la presse écrite à des fins de consultation dans les bibliothèques publiques. Le terme fait également référence à une collection ou à un ensemble de journaux, magazines et autres publications journalistiques sur un document spécifique.

En principe une hémérothèque est une section d'une bibliothèque, mais ce terme désigne aussi les archives des éditeurs.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme hémérothèque vient du grec ἡμέρα, hêmera, signifiant jour, et de θήκη, thêkê, qui a donné -thèque, signifiant boîte, lieu où l'on garde. Il aurait mieux valu dire « éphémérothèque », de ἐφημερίς, ephêmeris, signifiant journal, et θήκη, mais le terme erroné est déjà entré dans l'usage courant.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une hémérothèque est une institution publique ou privée qui offre, sous diverses modalités, l'accès à un service de catalogue et de consultation de journaux, revues et périodiques. Revues et journaux peuvent être conservés généralement soit sous forme papier, soit sur microfilm ou microfiche. À cela s'ajoutent aujourd'hui les hémérothèques virtuelles où les documents sont disponibles sous forme numérique avec possibilité d'accès par Internet.

Une hémérothèque collectionne des journaux en archivant des revues spécialisées, fournissant ainsi aux scientifiques l'occasion d'y faire des recherches et de se maintenir à jour sur les progrès dans leur domaine. Ces publications sont surtout destinées aux chercheurs, enseignants et étudiants d'université.

Mais également, ou comme alternative, une hémérothèque est dédiée à la collecte des quotidiens les plus courants, permettant ainsi de préserver la mémoire collective d'un passé plus ou moins récent, et elle a pour but de « faire que l'éphémère chronique devienne Histoire »[citation nécessaire].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]