Hélène Aholou Keke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hélène Aholou Keke est une avocate et femme politique béninoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle s'est spécialisée dans le droit familial et est appelée à la barre pour la première fois à Paris en France puis est appelée à la barre de Cotonou en 2008[1]. Elle a travaillée pendant plus de vingt ans en tant qu'avocate pour le compte du gouvernement béninois[2].

Keke est également élue députée à l'Assemblée nationale lors des élections de 2007 et 2011[3],[4]. Elle était présidente de Commission des lois et des droits de l'homme de l'Assemblée en décembre 2012 quand la peine de mort a été abolie[5]. Keke a démissionné des Forces Cauris pour un Bénin émergent (en) en 2015[2].

Elle a soulevé des irrégularités électorales avec la presse et les autorités en février 2016 à l'approche de l'élection présidentielle béninoise de 2016, y compris l'enregistrement de 51 bureaux de vote de plus que ce qui était autorisé par la loi[4],[6]. En mai 2016, elle a été nommée parmi les 30 membres de la Commission nationale pour la réforme politique et institutionnelle par le nouveau président indépendant, Patrice Talon[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Hélène Aholou Keke » (voir la liste des auteurs).

  1. « Barreau Du Bénin : deux jeunes femmes y ont fait leur entrée en mai 2008 », sur Cabinet Robert M. DOSSOU : Cabinet d'Avocats et d'Assistance Juridique (consulté le 27 novembre 2017).
  2. a et b Marcel Zoumènou, « Acharnement contre Aholou Kèkè : Yayi confirme l’existence d’une «immunité Fcbe» », La Nouvelle Tribune,‎ (lire en ligne)
  3. « Affaire liquidation de l’ex BCB : Hélène AHOLOU KEKE clarifie et menace », www.sonangnon.org,‎ (lire en ligne)
  4. a et b « Création de bureaux de votes fictifs: Hélène Aholou Kèkè alerte », La Nouvelle Tribune,‎ (lire en ligne)
  5. « L'abolition de la peine de mort divise les Béninois », Slate Afrique,‎ (lire en ligne)
  6. Ariel Gbaguidi, « Présidentielle au Bénin :Me Hélène Kèkè dénonce une opération de fraude en perpective », beninmondeinfos.com,‎ (lire en ligne)
  7. Ignace Sossou, « Bénin : Voici les membres de la commission chargée des reformes politiques et institutionnelles. », Benin Web TV,‎ (lire en ligne)