Guillaume Seye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seye.
Guillaume Seye
Antoing - Triptyque des Monts et Châteaux, étape 1, 1er avril 2016, départ (B128).JPG
Guillaume Seye lors du départ de la première étape du Triptyque des Monts et Châteaux 2016 à Antoing.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
08.2018-12.2018Verandas Willems-Crelan (stagiaire)

Guillaume Seye, né le à Deinze, est un coureur cycliste belge, membre de l'équipe EFC-L&R-Vulsteke.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2014, Guillaume Seye obtient de bons résultats chez les juniors en Belgique. Déjà lauréat de Gand-Menin l'année précédente, il est le vainqueur de deux épreuves régionales. Champion de Flandre-Orientale du contre-la-montre dans sa catégorie, il remporte par ailleurs une étape de l'Étoile des Ardennes Flamandes et du Keizer der Juniores. Au mois d'août, le club VL Technics-Abutriek annonce son arrivée pour la saison suivante[1].

Pour ses débuts en catégorie espoir (moins de 23 ans), il démontre rapidement ses qualités de rouleur dès le mois d'avril, en prenant la deuxième place du test contre-la-montre de Neerpelt[2]. Il réalise sa principale performance début mai, en se classant cinquième du championnat de Belgique du contre-la-montre espoirs.

Pour la saison 2016, il décide d'intégrer l'effectif de la formation EFC-Etixx[3]. Champion de Flandre-Orientale du contre-la-montre espoirs, il remporte également le classement général du Tour du Brabant flamand, fin juillet, ainsi que la kermesse d'Oostduinkerke au mois de septembre. En octobre, il figure parmi la sélection nationale belge pour participer au championnat du monde sur route espoirs à Doha, au Qatar, où il doit jouer un rôle d'équipier[4]. En fin d'année, il prend le départ du championnat de Belgique de poursuite au vélodrome de Gand, pour la première expérience de sa carrière sur la piste[5]. Son début d'année 2017 est en revanche gâché par une mononucléose. Il ne reprend la compétition qu'à partir du 8 avril, sur la course régionale de Zele. Il parvient néanmoins à prendre trois mois plus tard la deuxième place du championnat de Flandre-Orientale du contre-la-montre espoirs[6].

En 2018, Guillaume Seye devient vice-champion de Belgique du contre-la-montre espoirs, s'inclinant pour seulement 9 petites face à son coéquipier Sasha Weemaes[7]. Moins d'une semaine plus tard, il prend le départ de l'Essor breton en France, où il se distingue sur deux étapes de l'épreuve (2e et 4e). Au mois de juin, il s'impose sur la course régionale de Wolvertem[8] puis au Grand Prix de Geluwe, à chaque reprise en solitaire[9]. À compter du mois d'août, il se voit offrir un contrat de stagiaire par l'équipe continentale professionnelle Verandas Willems-Crelan[10],[11].

En 2019, il signe avec l'équipe continentale néerlandaise BEAT Cycling Club[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Klaas De Gruyter, « Six nouveaux venus chez VL Technics-Abutriek », sur directvelo.com,
  2. Burger Vandael, « Guillaume Seye : « Surtout là pour apprendre » », sur directvelo.com,
  3. Maxime Segers, « Guillaume Seye change d'air », sur directvelo.com,
  4. Maxime Segers, « Guillaume Seye, équipier pour l'occasion », sur directvelo.com,
  5. James Odvart, « Guillaume Seye débute sur piste », sur directvelo;com,
  6. James Odvart, « Guillaume Seye mise sur sa fraicheur », sur directvelo.com, 29 avrl 2017
  7. James Odvart, « Sasha Weemaes : La différence dans la descente », sur directvelo.com,
  8. (nl) « Guillaume Seye zegeviert in het Brabantse Meise Wolvertem », sur cyclingsite.be,
  9. Frédéric Gachet, « GP Geluwe : Classement », sur directvelo.com,
  10. Nicolas Gachet, « Trois stagiaires chez Vérandas Willems-Crelan », sur directvelo.com,
  11. (nl) « Gil D'Heygere en Guillaume Seye proefstomen bij de profs », sur nieuwsblad.be,
  12. James Odvart, « Guillaume Seye chez BEAT pour franchir des paliers », sur directvelo.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]