Guerre de Quarante Ans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guerre de Quarante Ans

Informations générales
Date 1385 - 1424
Lieu Basse-Birmanie
Haute-Birmanie, Arakan, États Shans
Casus belli Le royaume d'Ava tente de réunifier la Birmanie et d'obtenir un accès à la mer
Issue statu quo
Belligérants
Royaume d'Ava
* Mohnyin
* Kale
Royaume d'Hanthawaddy
* Theinni
* Arakan
* Dynastie Ming
Commandants
Swasawke
Laukpya (†)
Minkhaung
Minyekyawswa (†)
Thihathu
Razadarit
Lagun Ein (†)
Emuntaya
Binnya Ran I

La guerre de Quarante Ans est un conflit militaire ayant opposé de 1385 à 1424 le royaume d'Ava de Haute-Birmanie, parlant birman, et le royaume d'Hanthawaddy de Basse-Birmanie, qui parlait môn. Elle se déroula en deux temps, de 1385 à 1391 et de 1404 à 1424, et fut interrompue par deux trêves, une de 1391 à 1404 et la seconde de 1406 à 1407. Le théâtre des opérations fut principalement l'actuelle Basse-Birmanie, ainsi que la Haute-Birmanie, l'Arakan et les États Shans. La guerre se conclut par un statu quo : Le royaume d'Hanthawaddy conserva son indépendance et le royaume d'Ava renonça à reconstituer le royaume de Pagan.

Résumé[modifier | modifier le code]

Première période[modifier | modifier le code]

Swasawke, roi d'Ava, lança les hostilités en envahissant le royaume d'Hanthawaddy, alors en proie à une crise de succession. Mais le nouveau roi Razadarit, aidé de généraux compétents, Lagun Ein et Emuntaya, repoussa les nombreuses invasions d'Ava. En 1391, Ava dut accepter une trêve, qui dura jusqu'en 1404[1].

Seconde période[modifier | modifier le code]

Razadarit profita à son tour d'une crise de succession pour remonter l'Irrawaddy et envahir la Haute-Birmanie en 1404[2]. Ava résista et Razadarit et Minkhaung I conclurent une autre trêve en 1406. Mais celle-ci dura peu, car le royaume d'Ava s'empara dans l'année des états shans de Kale et Mohnyin dans le nord, et surtout de l'Arakan, au bord de l'Océan Indien. Cette expansion était inquiétante pour Hanthawaddy, qui reprit le combat. En 1407, ses forces expulsèrent celles d'Ava de l'Arakan, tandis qu'elles trouvaient un allié en Theinni (Hsenwi), un état shan lui aussi inquiet des ambitions d'Ava.

Entre 1407 et 1413, Ava fut en guerre sur trois fronts : contre Theinni dans le nord, en Arakan dans l'ouest et contre Hanthawaddy dans le sud. Néanmoins, en 1413, ses armées, commandées par le prince héritier Minyekyawswa, semblaient prendre le dessus. Minyekyawswa vainquit l'armée envoyée par les Ming au secours de Theinni ; en 1414 il envahit le delta de l'Irrawaddy, obligeant en 1415 Razadarit à fuir sa capitale Pégou pour Martaban. Mais il fut tué en [3],[4].

Fin de la guerre[modifier | modifier le code]

Après la mort de Minyekyawswa, l'enthousiasme et les moyens commencèrent à faire défaut aux deux belligérants. Les deux campagnes suivantes (1417-1418 et 1423-1424) furent menées avec moins d'énergie. En 1422, les rois Minkhaung I et Razadarit moururent à quelques mois d'intervalle[5]. En 1423, le nouveau roi d'Ava, Thihathu envahit encore une fois la Basse-Birmanie au moment de la succession d'Hanthawaddy. Le prince héritier Binnya Ran I fit finalement la paix avec lui en lui donnant sa sœur aînée Shin Sawbu en mariage. Les forces d'Ava se retirèrent en 1424, ouvrant un siècle de paix relative entre les deux royaumes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jon Fernquest, « Rajadhirat’s Mask of Command: Military Leadership in Burma (c. 1348-1421) », SBBR, vol. 4, no 1,‎ , p. 7-11 (lire en ligne)
  2. (en) Major Gen. Sir Arthur Purves Phayre, « The History of Pegu », Journal of Asiatic Society of Bengal, Oxford University, vol. 42,‎ , p. 47–55
  3. (en) Jon Fernquest, « Crucible of War: Burma and the Ming in the Tai Frontier Zone (1382-1454) », SOAS Bulletin of Burma Research, vol. 4, no 2,‎ , p. 51–54 (lire en ligne)
  4. (en) GE Harvey, History of Burma, New Delhi, Asian Educational Services, (1re éd. 1925) (ISBN 978-81-206-1365-2 et 8120613651, OCLC 71489387), « Shan Migration (Ava) », p. 85–95
  5. (en) Jon Fernquest, « Rajadhirat’s Mask of Command: Military Leadership in Burma (c. 1348-1421) », SBBR, vol. 4, no 1,‎ , p. 14–18 (lire en ligne)